Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 08:04

maman

 

 

Lorsque j'étais toute petite,quand je voyais une photo sur laquelle j'étais seule ,je me mettais à pleurer en demandant à ma mère:

"-Où tu étais toi? Tu m'avais laissée seule!! "

Et elle 'expliquait patiemment  qu'elle était tout près de moi, derrière l'appareil photo ;

Cela ne m'empêchait pas de recommencer à la photo suivante §

 

lapin-copie-1.gif

Bonne fête à toutes les mamans

Celles qui cuisinent divinement

Celles qui ne savent pas faire un oeuf sur le plat

Celles qui sont des fées du logis

Celles qui sont fachées avec le plumeau

Celles qui se sacrifient  pour leur enfants

Celles qui pensenr d'abord à elles

Celles qui chantent pour endormir leur petit

Celles qui hurlent pour les faire lever

Celles qui sont toujours là

Celles qui courent pour être là

Celles qui nous aiment

Celles qui ne sont plus là pour nous aimer

Les mamans qui tiennent le monde debout !

personnages-femmes-00040

Lors d'un mariage, une fillette demande à sa mère :
- Maman, maman, pourquoi la madame elle est habillé tout en blanc ?
- Hé bien, c'est pour montrer qu'elle est heureuse, c'est une couleur qui annonce le bonheur, pour dire que son amour durera toujours.
- Ha, mais pourquoi le monsieur alors il est tout en noir ?

chat


Un gendarme fais stopper une automobiliste.
- Vous n'aviez pas vu le feu rouge ?
- Si, c'est vous que je n'avais pas vu !


Le papa et la maman de Toto se rendent compte que si Toto grandit en taille, son
sexe reste minuscule.
Ils contactent le pédiatre qui leur conseille de faire manger à Toto beaucoup de
tartines.
Le lendemain matin, la maman de Toto se lève la première comme d'habitude et
prépare une énorme pile de tartines.
Lorsque Toto descend, elle lui dit:
- Prend les deux tartines en haut de la pile; toutes les autres sont pour ton
père.

"

Marie Laforêt :" Viens "

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

N
<br /> <br /> les teux et la beauté de Marie Laforête cent fois oui, mais sa voix... presque pas mieux que moi,k c'est dire<br /> <br /> <br /> Bises ma Fanfan<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Je l'aime bien sa voix spéciale moi!! Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Bonjour  Fanfan<br /> <br /> <br /> Toujours de très bons moments passés chez toi ! Les blagues sont excellentes<br /> ! <br /> <br /> <br /> Bonne journée, bon début de semaine et gros bisous.<br /> <br /> <br />  Marishka <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Merci.<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
:
<br /> <br /> Merci pour cette merveilleuse chanson ... <br /> <br /> <br /> Bon début de semaine ! Bisoux pluvieux et venteux +<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Merci, Bisous chauds!<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> ça f ait du bien de lire cette liste, les histoires quant à elles m'aideront à m'endormir déridée.. Merci pour ces agréables révélations Fanfan, douce nuit à toi. Chantal dunord<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Merci et tant mieux si je t'ai déridée<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> Bonne fête des mères à toi Fanfan ! J'aime beaucoup ton poème. Petite je demandais toujours comme toi pourquoi on m'avait laissé seule sur la photo... Bisous <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Merci, j'espère que tu l'as bien passée ; bisous<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Bonne soirée ...sous ...<br /> <br /> <br /> La Pluie<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Longue comme des fils sans fin, la longue pluie<br /> Interminablement, à travers le jour gris,<br /> Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,<br /> Infiniment, la pluie,<br /> La longue pluie,<br /> La pluie.<br /> <br /> Elle s'effile ainsi, depuis hier soir,<br /> Des haillons mous qui pendent,<br /> Au ciel maussade et noir.<br /> Elle s'étire, patiente et lente,<br /> Sur les chemins, depuis hier soir,<br /> Sur les chemins et les venelles,<br /> Continuelle.<br /> <br /> Au long des lieues,<br /> Qui vont des champs vers les banlieues,<br /> Par les routes interminablement courbées,<br /> Passent, peinant, suant, fumant,<br /> En un profil d'enterrement,<br /> Les attelages, bâches bombées ;<br /> Dans les ornières régulières<br /> Parallèles si longuement<br /> Qu'elles semblent, la nuit, se joindre au firmament,<br /> L'eau dégoutte, pendant des heures ;<br /> Et les arbres pleurent et les demeures,<br /> Mouillés qu'ils sont de longue pluie,<br /> Tenacement, indéfinie.<br /> <br /> Les rivières, à travers leurs digues pourries,<br /> Se dégonflent sur les prairies,<br /> Où flotte au loin du foin noyé ;<br /> Le vent gifle aulnes et noyers ;<br /> Sinistrement, dans l'eau jusqu'à mi-corps,<br /> De grands boeufs noirs beuglent vers les cieux tors ;<br /> <br /> Le soir approche, avec ses ombres,<br /> Dont les plaines et les taillis s'encombrent,<br /> Et c'est toujours la pluie<br /> La longue pluie<br /> Fine et dense, comme la suie.<br /> <br /> La longue pluie,<br /> La pluie - et ses fils identiques<br /> Et ses ongles systématiques<br /> Tissent le vêtement,<br /> Maille à maille, de dénûment,<br /> Pour les maisons et les enclos<br /> Des villages gris et vieillots :<br /> Linges et chapelets de loques<br /> Qui s'effiloquent,<br /> Au long de bâtons droits ;<br /> Bleus colombiers collés au toit ;<br /> Carreaux, avec, sur leur vitre sinistre,<br /> Un emplâtre de papier bistre ;<br /> Logis dont les gouttières régulières<br /> Forment des croix sur des pignons de pierre ;<br /> Moulins plantés uniformes et mornes,<br /> Sur leur butte, comme des cornes<br /> <br /> Clochers et chapelles voisines,<br /> La pluie,<br /> La longue pluie,<br /> Pendant l'hiver, les assassine.<br /> <br /> La pluie,<br /> La longue pluie, avec ses longs fils gris.<br /> Avec ses cheveux d'eau, avec ses rides,<br /> La longue pluie<br /> Des vieux pays,<br /> Éternelle et torpide !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Auteur : Emile Verhaeren (1855-1916)<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> j'aime bien cette poèsie! Merci<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> <br /> il y a longtemps que je n'avais entendu cette chanson que pourtant j'aime beaucoup.<br /> <br /> <br /> merci<br /> <br /> <br /> bonne fin de journée<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> On ne l'entend pas souvent à la radio Elle est belle pourtant<br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> merci,très joli bisous<br /> <br /> <br />
F
<br /> <br /> "Viens"........un cri poussé par beaucoup de grens pour des motifs fort different des fois.Bonne journée.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Sans doute ! merci<br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> et Marie Laforêt avait fait une superbe chanson pour les Mamans : CADEAU, tu te rappelles ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre