Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 05:47

le-defi.jpg

 

Oyez , oyez, braves gens:

Le défi N°109 ( j'ai bien compté  c'est bien ce numéro )  va partir sur les chapeaux de roue ou plutôt sur le flanc de la coquille des "croqueurs de mots ": on a failli couler !

Puisque nous sommes  sur une mer agitée , nous restons  dans cet élément:

Voici le sujet :

 

"Lors d'un jeu, vous avez gagné   : une soirée dans  le phare  des Sanguinaires , avec le gardien , repas compris .

Mais (bien sûr il y a un "mais "; ce serait trop facile  !

Mais , disais-je ,lorsque vous arrivez au pied du phare , pas de gardien : la porte est  grande ouverte et , n'écoutant que votre courage, vous entrez ..racontez  votre soirée surprise : gaie, triste, épouvantable, comique , terrifiante, ennuyeuse .. c'est vous qui voyez !

 

SVP: faites savoir que le défi   se passe ici  pour lundi 21 à 8 heures "

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 05:45

gif-11-2704.JPG

 

Elle dormait du sommeil du juste ,  lorsque , vers deux heures du matin, elle entend un bruit affreux sous sa fenêtre : une vache  meugle allègrement : dans le genre :

-«  Chic ! J’ai tout le village pour moi, je vais chanter à tue-tête ! »

Elle saute du lit, ouvre la fenêtre , pour lui dire d’aller chanter ailleurs, la tringle du rideau, lui tombe sur la tête.

 

 

Elle essaie d’arroser la vache , s’arrose aussi, la course .

La vache  grimpe les escaliers à toute allure, mais le portail étant fermé, elle redescend aussi vite.

Elle se sauve  sur ses escaliers à elle  . Lorsque la vache passe devant elle , elle l’arrose encore, la poursuit avec la tringle .Elle met  son pied nu dans  la bouse toute fraîche, que la vache , affolée,  vient de faire  ,  elle glisse . Elle monte ouvrir  le portail,  elle redescend ; elle prend la vache à revers,

toujours en criant et en agitant la tringle qui n’en demandait pas tant (D’ailleurs , elle n’a pas résisté  à ce comportement étrange) .


Un voisin , réveillé par le vacarme,  croyant que  les afghans attaquaient le village, se penche à sa fenêtre et reste ébahi par le spectacle : (les lampadaires sont allumés ).Aux dernières nouvelles, il ne s’en est pas encore remis .


Finalement, la vache  a réussi à partir au galop (pire que les chèvres, nos vaches corses ) ; et elle , elle  est rentrée à cloche-pied   prendre une douche  bien méritée ! Ouf !

Quelle nuit vache !

 

Partager cet article

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 07:28

fauteuil-fer-forge2.jpg

Cette histoire , c'est l'histoire d'un amour ...
Non, je dérape; c'est l'histoire d'un fauteuil: certains jouent aux chaises musicales, d'autres jouent aux fauteuils musicaux...

Un beau fauteuil en fer, qui en avait vu des popotins , mais tenait vaillamment la route .
Il avait été donné à mes cousins  qui s'y asseyaient à tour de rôle, puisqu'il n'y en avait qu'un !
Ils sirotaient tranquillement leur pastis les soirs d'été en papotant  en en observant le village (car de là, ils ont une vue imprenable ; inutile de grimper sur le fauteuil d'ailleurs : même assis, on a la vue imprenable.

Un soir , le drame s'est produit : au moment du pastis, ils se sont aperçus que le fauteuil avait disparu : qui avait osé faire cela ?

Les deux cousins partent faire leur enquête dans le village, l'âme en peine, bouleversés: vont-ils être obligés de boire leur pastis debout ?

Ils interrogent tout le monde : personne n'a vu passer le fauteuil, ni seul, ni accompagné .

Ils se résolvent , désespérés, au bord du suicide, , à ne plus  revoir leur fauteuil bien-aimé .
Mais un jour, ô miracle , ils l'aperçoivent en charmante compagnie: il est entouré de deux fauteuils identiques  et il bronze  avec eux, sur un balcon .

Mes cousins s'interrogent :
-" Se sentait-il trop seul , toute la journée , à l'autre bout du village ?
- Est-il allé retrouver ses copains  pour boire le pastis ,lui aussi ? "
-"Voulait-il se rapprocher de son ancien propriétaire car il ne supportait pas leur séparation  ?"
Nul ne le saura jamais  .

Mais, que c'est triste de boire un pastis , debout  !

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 06:03

 

homme-gif-028.gif

C'est un drôle de zèbre , ce Conrad :

Je l'invite à une pierrade

Il doit apporter la salade

Et il me laisse en rade !

 

Vraiment , il est bizarre, ce Conrad :

Je l'invite à une brandade

Il doit apporter la tapenade

Et il me laisse dans la panade !

 

Un sacré coco ce Conrad

Je l'invite à une balade

Il doit me faire une aubade

Et j'ai droit à des roucoulades !


Vais -je lui pardonner ses incartades ?

homme-gif-162.gif

 

C'est le nouveau venu dans la "cour de récré" de Jill Bill

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 06:16

divers3-2559.JPG

 

 

Il y a des fenêtres qui ont rendu l'âme à force de contempler le ciel ...comme leur propriétaires

 

 

divers3-2566.JPG

 

D'autres qui résistent , malgré l'usure du temps

 

divers3-2567.JPG

Les personnes  qui se penchaient à celle -ci, ont -ils été chassés par ce figuier qui pousse contre vents et marées ?

 

 


 

divers3-2554-copie-1.JPG

De ma fenêtre, je pourrais voir le ciel se noyer dans la mer  ...

 

 

 

 

divers3-2614.JPG

 

Je pourrais voir peut-être , cet animal figé pour l'éternité ... mais c'est déprimant .

 

 

divers3-2657.JPG

 

Mais je ne vois que le soleil fitré .par le store

 

divers3-2694.JPG

 

 

Ou bien le bas du village et les montagnes qui cachent la mer ..,là-bas derrière ...Mais oui, si vous grimpez sur le rebord de la fenêtre, vous l'apercevrez peut-être ...A vos risques et périls bien sûr !

 

C'est M'amzelle Jeanne        qui est à la barre de la coquille "des croqueurs de mots "et qui nous demande de parler de fenêtres et de ce qu'on voit à travers elles .

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 06:34

Une courte vidéo qui mobtre un peu ce qu'est une maman corse avec son fils ... et c'est vrai !

Bon dimanche

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 07:52

porte.jpg


(image du net)

J'ai eu l'idée saugrenue d'installer une porte accordéon : hélas , elle ne fait pas de musique quoique ...
D'abord, jai cru qu'il fallait la couper en hauteur , car à vue d'oeil, elle était plus grande que l'ouverture .J'ai réfléchi toute la nuit et , le matin , je me suis aperçue que la porte convenait parfaitement : qui l'avait coupée  pendant la nuit ?


C'est un mystère ,pas encore éclairci  ;je n'ai trouvé aucun responsable : un fantôme peut-être ...
Je l'ai installée , bien consciencieusement , en suivant le mode d'emploi qui avait disparu , mais que j'avais lu la veille , heureusement.


Et, au moment d'installer la serrure, j'ai constaté qu'elle était à gauche et qu'elle fermait à l'envers.
C'est sûrement un gaucher qui a fabriqué cette porte  .
Ne me dites pas que c'est moi qui ai monté la porte à l'envers ?

Partager cet article

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 07:00

gif-11-2458.JPG

Pia a une jambe de bois

Cela ne l'empêche pas de danser

Ne pratique pas la langue de bois

Ce qui l'aide à beaucoup draguer.

 

Lorsqu'elle tourne sur la piste

Son pilon marque la mesure

On croirait voir une artiste

Avec elle c'est l'aventure

jambe_a_bois.jpg

Quand elle attrape un jouvenceau

Elle l'entortille dans ses ramures

Il se retrouve en vermisseau

Car , au désherbant, elle carbure.

 

Elle se chauffe d'un drôle de bois,

Les soirs d'hiver ,dans la froidure

Dans sa maison au fond des bois

"C'est l'incendie ! "  Il se murmure....

P1110455.JPG

 

C'est la nouvelle recrue dans la "cour de récré" de Jill Bill

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 07:34

poules.jpg

Si vous croisez ce matin , des poules  sur le bord de la route, ou même sur la route, vers Bastia (pour ceux qui habitent en Corse), ne pensez surtout pas qu'il y a eu un débarquement de jeunes femmes des pays de l'est !

 

Non, ce sont de vraies poules, avec un bec et des plumes  .

Les pauvres bêtes, qui n'avaient rien demandé à personne, se sont retrouvées larguées sur la nationale , parmi les autos et les divers véhicules qui circulent à cette heure de pointe !

 

ça vole, ça saute, ça court , ça piaille , ça freine, ça crie, ça hurle ...

Certains ont songé à avertir les poulets , pour régler ce problème  épineux , mais , se sont demandés au dernier moment s'il y avait compatibilité d'humeur entre les poules et eux ?

 

Mais d'où venaient toutes ces poules ? Simplement d'un camion qui les transportaient ; le chauffeur ne s'est pas aperçu qu'il en avait perdu en route .

J'espère que des gens intéressés par les oeufs, vont recueillir , avec de bonnes intentions , ces poules qui leur feront peut-être des oeufs d'or

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 05:34

cure.PNG

Un commentaire d'hier (Jean-Paul me disant qu'il a pris un jour un curé en auto-stop, ) me rappelle un souvenir d'enfance. Lorsque j'habitais à Solenzara ,sur la côte orientale (c'est le nom qu'on donne à cette côte: pourtant, il n'y a pas d'épices plus odorantes qu'ailleurs, pas de gens aux yeux bridés ou plus bronzés ) mais c'est son nom.

Donc , dans cette contré, vivait un curé ,  qui  pédalait allègrement, soutane au vent,  sur les routes de la région .


Un jour, décidant qu'il avait assez pédalé, il décide d'acheter une mobylette.

Un matin, où le soleil lui faisait un beau clin d'oeil , ainsi que les anges, il enfourche courageusement sa   mobylette en se disant :

-"A la grâce de Dieu" .


Mais il ne savait pas comment s'arrêter; Dieu ne lui soufflait rien à l'oreille ; que faire ?

La solution était de rouler  et d'attendre qu'il n'y ait plus d'essence dans le moteur .

Quelques paroissiens  intrigués de le voir passer et repasser  s'écrièrent :

- Duve andate , ô sgio prete ? ("Où allez-vous  Mr le curé ? "


Tout en continuant de rouler ,soutane , toujours au vent, il répondit:

-" Un a so manch'éu  !"(je ne le sais pas moi-même !"

La réponse laissa les paroissiens , un rien songeurs!

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article