Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 06:04

 

 

hommes032.gif

 

Eloi, tu ne feras pas la loi !
Inutile de me regarder de guingois
A la maison, la loi, c'est moi !
Ne me demande pas pourquoi:
je ne le sais même pas moi !
Je comprends ton désarroi.

 

 

 

C'est sans doute mon surmoi,
Qui se prend pour un beffroi.
Inutile d'être aux abois,
 De me raconter ton émoi,
Je reste sur mon quant-à-soi- moi
Je te conseille de rester coi ,
Sinon, chez ta mère, je te renvoie !

Eloi, tu ne feras pas la loi !

Pauvre Eloi, il ne fera pas la loi dans "la cour de récré" de  Jill Bill

Partager cet article

Repost 0
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 07:14

C'est Harmonie    

à la barre des "croqueurs de mots " pour cette quinzaine

qui nous demande de mettre en scène notre pseudo .

Défi N° 133

 

(Il m'arrive d'aller à Paris : ici avec mon petit dernier qui a grandi depuis !)

J'ai commencé à écrire sur une autre plate-forme (club-corsica ) sous mon vrai prénom. Et puis, au fil des jours , comme nous étions deux , avec le même prénom, une copinaute a commencé à nous différencier  en m'appelant Fanfan.

 J'ai trouvé cela amusant , je l'ai adopté.

Sans doute  le souvenir de Gérard Philipe en "Fanfan la tulipe "  m'a-t-il inconsciemment marquée.

J'aimais cet acteur, comme une gamine peut tomber amoureuse  à cet âge là. Je le trouvais beau comme un dieu .

Et puis, c'est un prénom "mixte" : fille ou garçon  , il peut aller aux deux.

Là, c'est mon côté" garçon manqué "qui a parlé.

Parfois cela donne lieu à des situations amusantes :

Des copinautes viennent parfois  en Corse , en vacances . J'en ai rencontré certaines . Lorsqu' elles essaient de me voir, quand je danse avec mon groupe de danses traditionnelles,ou quand je chante avec ma chorale, elles demandent "Fanfan" :

Chaque fois , elles obtiennent la même réponse :

-" Fanfan ? il n'y a pas de "Fanfan" ici !

Et lorsque le "malentendu " est dissipé , ce sont les amis d'ici qui s'amusent :

- Tu t'appelles "Fanfan ? " Anh anh!  (onomatopée corse)

Défi N° 133

 

Je suis en vert (A Mayotte )

Et comme je n'ai pas joué sur l'anagramme de mon prénom, jeudi dernier, je le fais aujourd'hui.

 

Farfelue un peu, romantique, beaucoup

Avec un côté optimiste malgré tout.

Naïve , hélas ," tout le monde il est beau"

Faite de contradictions  et ... de traditions

Alliant calme et stress  , toute  d'émotions

Nonchalante aussi, et speed comme  Fangio !

Défi N° 133

 

(devant les baobabs )

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 08:28

 

Retour des Alpes

 

 

Je suis donc rentrée "du continent " comme nous disons chez nous. Personne n'a voulu me garder en otage.
Il fait un peu froid dans ces contrées ,mais l'accueil est vraiment chaud. Nous avons bu du Genepi   et autres spécialités locales. En échange , nous avons offert du vin de chez nous même au prêtre qui a gentiment mis ses églises à notre disposition et qui a assisté à nos deux concerts.
Je ne sais pas s'il s'en servira pour chanter la messe ou s'il le boira en solitaire pendant les longues soirées d'hiver:il paraît qu'il est long l'hiver dans ces montagnes .


Nous sommes restés trop peu de temps ; nous avons visité la maison de l'artisanat local :j'ai acheté , de l'hydromel que j'ai cassé juste avant de le poser dans la voiture.
Nous avons aussi visité  le fort de Colmars- les -Alpes ,qui renferme des scènes de la vie d'autrefois et une partie de l'histoire du village et de la région.


Nous partîmes 39 et par un prompt  une étrange défection, nous nous vîmes 5 000, 8 en arrivant à la porte .
Il faut dire que le chemin de ronde était long , il y avait des pièces éparpillées partout,et au fur et à mesure de la visite, la guide, perdait des gens .

Je me suis trouvée ,à un moment, toute seule avec elle : je me suis dit :
-" S'il n'en reste qu'une seule ... "vous connaissez la suite .Je ne la lâchais plus d'une semelle ,ayant failli  me perdre plusieurs fois .
Elle a déclaré que nous étions pire qu'une classe de maternelle!


Certains lisaient tout ce qui était écrit et prenaient du retard, d'autres retournaient  , d'autres encore se perdaient .

 


Il fallait crier de temps en temps pour  savoir si personne ne restait enfermé quelque part.
A près la visite, le chef a compté  pour vérifier si  quelqu'un avait disparu dans les oubliettes.
Non, tout le monde était là.
Nous sommes revenus par Entrevaux, Puget ,un beau périple, pour reprendre le ferry à Nice.

Partager cet article

Repost 0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 09:01

 

Parlons de Sophronue , qui fait son entrée dans la "cour de récré" de Jill Bill .

Les souris (bis) et Sophronue

Sophronue, j'en tombe sur le U !
Osas-tu arriver à l'impromptu,
Pour chambouler tes parents éperdus ?
Ha! Ton  étrange prénom m'as-tu vu
Résonne comme un fruit défendu,
Ou même comme un malentendu!
N'entends-tu pas  l'appel du gagaku *?
Unique amour de ma vie décousue,
Ecoute  ma déclaration farfelue !
                        Oh! Sophrolue

*Ensemble des musiques de cour du Japon

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:05

 

 

Les "Anthologies Éphémères, " sont des livres qui rassemblent des auteurs et des illustrateurs dans le but d’offrir la réalisation de son rêve à un enfant ou un adolescent gravement malade.

Trois anthologies sont déjà parues depuis mai 2011. Le versement à l’association Rêves de tous les droits d’auteurs et bénéfices générés par ces publications, pour un total de 6300 €, a permis de réaliser quatre de ces rêves.

  Quichottineavec, Azalaïs et Polly ont décidé de préparer une nouvelle anthologie qui s'intitulera le mariage.Les blogueurs (ses) se sont mis au travail pour participer à cette anthologie en écrivant un texte . Chacun est libre de participer même sans blog .

Voici donc ma participation.

 

 

 

Un samedi de mariage

 

Le jour du mariage est enfin arrivé : pas le mien , voyons il y a longtemps que c'est fait ; non, c'est celui de Clément et Marie, un mignon petit couple , comme vous le savez déjà sans doute . Les différents invités ne se sont pas privés de vous le dire et redire .

Si vous avez oublié le nom des mariés, allez donc consulter pour faire un test de mémoire.Alzheimer vous guette peut-être. C'est juste un conseil d'amie.

Moi, je suis Fanfan Linotte : on dit que j'ai des courants d'air dans la tête mais il ne faut pas écouter les mauvaises langues.


Je suis invitée, car , la mariée c'est ma copine . Oui , c'est moi ,la vraie copine. J'ai acheté , pour cette occasion mémorable, oui, mémorable, car le mariage a failli ne pas avoir lieu , une robe, une robe ... ! Je n'en ai jamais eu d'aussi belle, même le jour de mon propre mariage ! Je me demande si celle de la mariée est aussi belle ; c'est Tricotine ,la championne des machines à coudre qui l'a faite , c'est vous dire , si la comparaison est importante .


Bon , j'ai des chaussures différentes ; ce n'est pas de ma faute : c'est le chat qui a joué , avec, et, comme j'étais un peu « à la bourre », je n'ai pas regardé . Je me retrouve avec une chaussure noire et une chaussure rose. Tant pis, les invités croiront que c'est une nouvelle mode qui vient de Corse .


Il y a une ancienne copine du marié , qui a essayé de faire chanter celui-ci en le menaçant de révéler leur ancienne aventure à Marie . J'ai tout entendu. J'étais cachée derrière le paravent, la tête dans mon sac, comme d'habitude , pour essayer de trouver la chanson que je vais chanter au repas de noces.Et le marié était là avec son ex , la suppliant d'avoir pitié de lui. Je n’étais pas la seule à espionner à l’insu de mon plein gré ; il y avait le cousin jaloux , amoureux de la mariée ! Ah ! Il aurait bien voulu remplacer le marié , celui-là !


 Hélas, j'ai éternué ,pire que le souffle d'un cyclone et le paravent leur est tombé sur la tête . Cela a refroidi l'ardeur de l'ex qui est restée aplatie comme une crêpe , et Clément est parti aussi vite qu'une fusée chinoise, d'autant plus que le chien de la mariée est arrivé en aboyant comme un dératé.


 Laissant le cousin jaloux se dépatouiller avec l’ex, j'ai filé sans demander mon reste , le chien aux trousses  et je suis tombée sur l’oncle Gaston, qui observait avec ses petits yeux malins, tout ce beau monde , appuyé sur sa canne. Ce n'est pas de ma faute si j'ai fait un croche-pied à la canne et si le cousin Gaston  s'est retrouvé sous moi ! C'est à cause du chien de la mariée  .Marie aurait pu le laisser à la niche !


Qu'est- ce qu'il a rouspété (le tonton, pas le chien ) ! Il m'a traitée " d'écervelée, de malapprise , de latérograde "( c'est quoi ça ?) . Vraiment , ce n'est pas de chance : moi qui voulais me le mettre dans la poche , ce vieux croûton, car , entre vous et moi, il paraît qu'il est plein aux as et comme il est presque centenaire ..J'étais prête à le supporter contre la promesse d'un héritage ... Ben oui, quoi , je suis libre maintenant … ! Je crois que c’est mal parti !


Pour me consoler , j'ai décidé l'aller voir du côté des choses qui sentent bon :.Je sentais une odeur de sucre.Je voyais voler des bulles roses .. Je me croyais déjà au paradis … !

C'était Barbe-à -Zaza qui s'exprimait avec beaucoup d'énergie . Je me suis approchée en essayant de ne pas salir ma merveilleuse robe .D'ailleurs, la photographe de service était là pour immortaliser la scène. Je ne sais pas si c'est cela qui a troublé Barba-à Zaza : elle a commencé à envoyer des bulles roses sur tout le monde , des filaments volaient partout et tout à coup, je me suis retrouvée dans un tourbillon rose , complètement enveloppée de sucre . Je crois bien que je ressemblais à une sucette géante ! Impossible de bouger ,même pas mon sac à mains (sinon Barbe-à Zaza en aurait reçu un bon coup sur la tête )!


D'ailleurs , elle a dû m'entendre jurer en corse , tous les jurons que le centenaire du village m'avait appris dans mon enfance. Les jeunes ne savent plus jurer en corse : ils ne connaissent que des jurons modernes . Tout se perd, mes enfants ! Barbe-à-Zaza faisait une drôle de bobine.

Dans l'affolement général et les fous-rires (oui, oui, je vous ai  bien entendus ) les pompiers sont arrivés.Ils m'ont incendiée d'eau , tellement fort - pourtant je ne manifestais pas - que je me suis retrouvée à dix mètres de là , collée à la pièce montée avecl'effigie des mariés sur le nez.

Vous auriez vu la tête de Clément et Marie !


« -Per dingulina », me suis-je dit, là je suis mal. Ils vont encore dire que je mérite bien mon nom ! Mais , je ne suis pas responsable de tout cela, moi, n’est- ce pas ? « 

Maintenant je ne ressemble plus à une sucette géante mais à une glace rose au caramel qu'on aurait oubliée au soleil d'Afrique  .

 Des traînées d'eau rose , coulaient sur ma jolie robe , ma coiffure était pleine de bulles solidifiées .

Et j'ai crié, crié Aline, mais non pas Aline, j’ai crié à perdre haleine , j'ai tempêté ,j'ai pleuré : et tout le monde riait .Le photographe Alrisha mitraillait le spectacle en catimini.Le chien, encore lui , devenu rose aussi, tirait sur ce qu'il restait de ma robe, pour lécher le sucre rose qui dégoulinait lamentablement, avant d'aller s'attaquer aux mollets de Barbe-à- Zaza . Je le soupçonne de n'avoir pas aimé le goût de ma robe sucrée .Je me suis consolée en pensant que j'avais , maintenant une chaussure assortie à ma robe .

Ce qui m'a consolée aussi, c'est que le cousin Gaston, pas rancunier, a pris ma défense et a menacé Barbe –à-Zaza des pires calamités.


Et celle-ci, au lieu de s'excuser, a plié bagage, a repris sa machine infernale , et a filé à l'anglaise ,peut-être en Suisse .. avec l'inspecteur Brod aux trousses ,car ses explications ne l'avaient pas convaincu.

 

Je suis donc allée me changer, pour mettre ma tenue traditionnelle et me préparer à chanter et danser pour les mariés ,avant que le poète chanteur , ne, me vole la vedette ou que le chef de choeur n’attaque en solo son morceau classique .


Zut, où ai-je mis les paroles de ma chanson : "Ogni standa à stu mondu" ? Zut , Zut ? Ce n'est pas le chien qui les aurait mangées  ? Je vais improviser tant pis :ils sont tellement mignons Marie et Clément ;ils me pardonneront. Mais non, j’ai oublié ; c’est « sott’a u tigliolu «  la chanson . Oh ! lala ! Je ne sais plus où j’en suis !

« Au dépourvu te voilà pris
Par l'orage, en quelques secondes
Il faut vivre, tu l'as compris
Vivre chaque instant en ce monde »Tralala… 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:21

Ce soir, je pars "sur le continent "pour 4 jours . Nous allons faire une tournée triomphale,  chanter dans les Alpes de haute-Provence : Colmars-sur-Alpes et Allos .

La colle à souris

Mais j'ai failli partir à moitié pelée !

J'avais entendu et vu une souris dans ma cuisine : cela n'a pas dérangé le chat, outre mesure . La honte!

J'ai donc cherché un remède pour m'en débarrasser. Ne voulant pas la tuer de mort violente, j'ai acheté de la colle spéciale ,pour souris. La notice indiquait  qu'une fois collée, le stress lui déclenchait une crise cardiaque  et elle mourait sur le champ d'une belle mort.

J'ai donc enduit un carton de colle, tout autour d'un joli biscuit au chocolat .

Seulement, la colle collait vraiment et dégoulinait . J'ai soulevé le tube bien haut pour arrêter l'écoulement ; la colle est passée au-dessus de mes cheveux , m'a collé la frange , les doigts..

J'ai essayé de m'en débarrasser en m'agitant désespérément . C'était pire.

Après avoir réussi à me  décoller du tube, j'ai voulu décoller mes cheveux et mes doigts : j'ai mis du dissolvant, c'était pire ; Je me voyais déjà  en haut de l'affiche    coupant mes mèches collées  , et ressemblant à  un balai-brosse  qui se serait battu avec un chien enragé . J'ai mis du shampooing, du savon,j'ai recommencé .. Finalement , j'ai pu sauver mes cheveux même s'ils avaient une allure ... balayée !

Le  matin, j'entends un grand cri: mon petit-fils a trouvé la souris collée  au gâteau. Elle s'agitait désespérément  ; je l'ai emmenée dehors , prise de remords. Comment allait-elle se décoller ? Elle n'avait pas de dissolvant ni de shampooing .

Depuis  hier, je pense à elle et j'ai mauvaise conscience: elle n'a pas eu de crise cardiaque ; moi, j'ai failli en avoir une ! Tous des menteurs !

Je suis allée voir le soir si elle s'était décollée; Je n'ai plus rien trouvé, ni le carton, ni le gâteau, ni la souris .  Je lui accorde le bénéfice du doute si je puis dire, afin de soulager ma conscience .

Je vous dis donc à lundi .

Partager cet article

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 07:19

 

Et si nous parlions de Florimond ?

Florimond aime les bonbons:

Après tout c'est son droit !

Bien sûr,il est aussi un peu rond.

Mais c'est parce qu'il a froid,

Qu'il mange des bonbons.

 

Florimond est  marchand de bonbons :

Il dévore tout son capital

Sa femme cherche un moyen radical

Pour supprimer son addiction :

Elle  a  décidé, ce n'est pas banal

De vendre des cornichons !

Mais Florimond aime les bonbons !

 

 

 

 Florimond distribuera des bonbons aux élèves de la "cour de récré " de Jill Bill

Partager cet article

Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 07:37

Une vieille actu qui illustre en partie cette citation "l'argent n'a pas d'odeur "(déjà publiée en 2012

Défi N° 132 : l'argent n'a pas d'odeur

A la banque de France d'Ajaccio, on jette l'argent, non pas par les fenêtres, mais dans les poubelles!
Ils ont bien essayé de garder le secret mais , des employés de cette banque, qui fouillent les poubelles, avec une escorte policière ,  cela ne pouvait passer inaperçu  !
Et ce n'est pas quelques malheureux  billets qui ont été jetés: ce sont 400 billets de 100 euros  ; oui, vous avez bien lu !


40 000 euros jetés à la poubelle !
Que s'est-il passé  ? Personne n'en sait rien, sauf quelques employés de cette banque . Quelqu'un qui a "pété les plombs "? Un employé distrait ?


En attendant, pour les éboueurs, c'était un spectacle réjouissant , de regarder les cols blancs, farfouiller , comme des SDF , à la recherche , non pas de restes de nourriture , mais de beaux billets bien craquants.
Mais , vraiment, il n'y a pas de justice: ils ont réussi l'exploit de retrouver le sac qui contenait les billets, après quelques heures de fouilles dans la décharge municipale de la ville .


Je crains que le responsable de cette bavure ne  se retrouve à la rue , en train de vider les poubelles pour le restant de sa carrière.


L'argent a retrouvé sa place bien au chaud dans les coffres de la banque : il va peut-être parfumer ses copains ?
Mais , l'argent n'a pas d'odeur , n'est- ce pas ?

'est le thème du défi proposé par Dimdamdom  à la barre de "la coquille de noix des croqueurs de mots "

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 06:45

 

Ma voiture fati glouglou

 

Des châtaignes grillées, un bon vin ... La vie est belle ...

 


Ma voiture fait glouglou ! Mais non, ce n'est pas une voiture amphibie  comme celle de James Bond . J'ai bien essayé  de la trafiquer pour la rendre exceptionnelle :

- Je lui ai donné un coup de reins , pour fermer le coffre; elle n'a pas apprécié : elle a pris une petite ride d 'expression coléreuse .

- J'ai voulu lui faire sauter un trou; elle est retombée sur un caillou   , (peut-être celui du petit  Poucet ), et elle  s'est fendu la poire, le carter  pour me punir.

-J'ai voulu la coller contre un mur ; rien à faire ; elle a  carrément  crié  de dépit et elle  s'est rayée toute seule.

Donc, vous voyez , c'est une forte tête  et elle n'a rien d'exceptionnel.

Alors, ses glouglous intempestifs lorsque je tourne à gauche , elle les fait certainement  pour m'ennuyer  ou pour m'indiquer qu'elle n'a pas de sympathie pour la gauche ... Là , je ne peux lui jeter la pierre , d'autant plus que cela cabosserait sa carrosserie , déjà bien marquée !

Elle n'a pas soif non plus, j'ai vérifié . Mais alors , que mijote-t-elle ? Je préfère ne pas le savoir !

 

PS: j'ai trouvé des coquelicots dans mon jardin : super, non, à la mi-octobre ?

Partager cet article

Repost 0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 06:05

Je pars, je vais à la ville, je reviens . Je repars je vais dans le bourg , j'attends le train  je récupère quelqu'un, je reviens. Je repars  à la ville, je vais plus loin  dans un village et je reviens.


 J'oublie de manger ,Je mange  sur le pouce, je repars au patchwork (aujourd'hui ), je reviens ; Je repars à la ville, j'emmène quelqu'une  se faire belle , j'attends , je vais dans le village, je récupère  quelqu'un d'autre  et nous rentrons .

C'est à peu près ce que je fais tous les jours depuis un mois et demi et ce n'est pas fini : entre les leçons de conduite, le travail (pas moi , eux) et mes activités que j'essaie de caser , je ne sais plus  trop ou je suis  !


 Si cela continue, je vais me reconvertir en taxi  officiel .Non, pas officiel, les impôts vont me tomber dessus ; avec le déficit que nos grands hommes du gouvernement ont creusé , ils ont besoin de tous l'argent qu'on gagne ou qu'on a gagné .

J'espère juste qu'une aura son permis demain, que l'autre aura son code et son appartement très vite et que le dernier récupèrera son permis .

Si je fais grève , ils vont être bien ennuyés ! Tiens , je vais leur faire du chantage:

Je vous conduis mais :

- Je veux une tarte au citron, meringuée 

- Je veux  un repas au restaurant

- Je veux le livre des costumes corses (un gros pavé )

- Je veux une tablette  (profitons-en !)

Je vais encore réfléchir à ce que je vais leur  demander  !

Je repars , donc je vous souhaite , en courant, une belle journée , comme chez nous .

Je roule

Partager cet article

Repost 0