Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 06:50
Défi N°143: mon nouveau nez

Enriqueta ,à la barre des « croqueurs de mots « nous demande :

« Racontez-nous donc une histoire de malade ou de médecin ou de pharmacien ou d'hôpital ou de médicament... ou un mélange. »

Oserais-je vous raconter ce que j’ai fait lorsque j’avais 25 ans ? Oui, tant pis pour le ridicule !

J’avais décidé de changer de nez et lorsque j’ai quelque chose dans la tête ,il est difficile de me l’enlever.

Mon nez avait une petite bosse, donc je voulais qu’on me l’enlève.

Je suis allée à Paris chez mon frère et ma belle-sœur , laissant mes enfants à mes parents.

Je vous passe les préliminaires ;

La veille du grand jour, je suis dans la chambre de l’hôpital Henri Mondor de Créteil très courageuse .

Il y a avec moi, une jeune femme qui a été opérée depuis 3 jours. Elle arbore un plâtre sur son nez et de jolis bleus tout autour. Mon courage commence à diminuer.

Elle me raconte l’opération , les suites : mon courage descend dans les talons.

Le matin du grand jour, on me donne des cachets ; j’avale tout en tremblant «

Lorsqu’on vient me chercher pour m’emmener au bloc, Je refuse mordicus , à moitié endormie , d’y aller.

L’infirmier appelle des renforts pour essayer de me convaincre : rien à faire !Je renonce à mon nouveau nez, à Satan, à ses pompes, à ses œuvres et que sais-je encore !

On appelle le chirurgien , qui arrive en colère : je crois que s’il avait osé,il m’aurait donné une paire de claques .

Rien à faire : tout à coup, mon nez me semble parfait . Quelle idée de vouloir le rectifier !

Finalement, tout le monde renonce à me convaincre et m’abandonne lâchement ,à mes peurs .

Le chirurgien m’a dit qu’il ne veut plus jamais me voir ni moi, ni mon nez.

Ma belle-sœur ne renonce pas.Elle recontacte l’hôpital, le chirurgien . Finalement ,il accepte de me revoir. Et après une bonne préparation psychologique avec l’anesthésiste, j’ai accepté d’aller au bloc. J’ai eu mon nouveau nez !

Partager cet article

Repost 0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 08:14
Défi N°142 : Au secours

Lénaïg à la barre des "croqueurs de mots nous demande de donner libre cours à notre imagination avec une des deux images qu'elle nous propose. J'ai choisi celle-ci .

- Au secours !
-Au secours !
-Il y a un écho ?
-Mais non, minus, il n'y a pas d'écho! C'est nous qui appelons au secours !
-Moi aussi, j'appelle au secours ! Vous m'imitez.


-Non, nous avons besoin d'aide .Nous avons entendu des cris , un tremblement une grande secousse , et tout à coup nous nous sommes retrouvés dans une position inconfortable. Nous en sommes tout retournés.


-Et moi donc ? Vous voyez ma position ? J'étais tranquillement en train de grimper sur l'un d'entre vous pour essayer d'attraper un animal étrange . Moi aussi, j'ai entendu des cris, un tremblement .J'en suis tourneboulé .Et je crois bien que j'ai failli tomber sur la tête!
Surtout ne bougez pas .


- Tu ressembles à un singe qui a le vertige .Mais tu sais , d'ou venaient ces cris qui ont changé notre vision du monde ?
- Je crois bien avoir reconnu la voix de Lénaïg : elle criait après son hamster, qui avait grimpé dans un arbre et qui , apparemment refusait d'en descendre .Elle a tellement crié fort et secoué les arbres,que moi, j'en ai eu l'estomac tout retourné ! Et pas seulement l'estomac d'ailleurs !
-Dis-donc , tu ne nous as pas dit que tu allais chercher un animal sur l'un de nous ?
C'est donc toi, qui a fait peur au hamster, qui ne voulait plus descendre, espèce de traître !


- Non, ce n'est pas de ma faute . Je n'y suis pour rien . Je ne savais pas que c'était le hamster de Lénaïg .Et puis, je vais vous aider , promis.
- Allons donc .Maintenant, tu essaies de retourner ta veste ?

Partager cet article

Repost 0