Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 08:14

 

Si ce blog disparaît dans les abîmes d'Overblog, vous pouvez me retrouver sur celui-ci:

 

http://journal-d-une-retraitee.eklablog.com/

 

Le défi de cette semaine , proposé par Martine, de" quai des rimes"  est:" retrouvailles "

 

Défi N° 137: retrouvailles

Je suis allé à perdu de vue

Et je n'ai rien trouvé.

Je suis allée aux objets perdus

Et je me suis perdue;

Je suis allée dans la salle des pas perdus

Et j'ai perdu les miens .

Je me suis jetée à corps perdu

Dans la recherche du temps perdu

Je n'y ai fait que perdre le mien .

Et finalement j'ai perdu la tête.

Mais comme disait quelqu'un :

"Celui qui n'a jamais perdu la tête

C'est qu'il n'avait pas de tête à perdre  !"

 

Mais j'ai retrouvé ma tête , chic alors ; c'est mieux que rien !

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 06:19

Je suis la seconde fille à gauche derrière le garçon


"Enriqueta est à la barre de la coquille  des "croqueurs de mots "et nous propose :

"C"'est un vêtement que vous aimez, que vous continuez à porter malgré le temps qui passe ou que vous avez gardé bien que vous ne le portiez plus ou que vous avez perdu et qui vous manque cruellement."


 

Au fond de mon grenier,
Un jour j'ai retrouvé...
Non pas une mèche de cheveux.. Comme Adamo, quoique ...j'en ai trouvé une ;j'ai d'abord  cru que c'était  le squelette  d'un vieux pinceau  oublié . Après quelques fouilles semi-archéologiques, j'ai fini par comprendre que c'était une vraie mèche de cheveux , sans doute les miens d'ailleurs ou ceux de mon petit frère ?
Moi, ce que j'ai gardé précieusement  c'est ma robe de communiante : vous savez ,ces robes qui nous donnaient des airs de mariées en miniature . C'était à qui aurait la plus belle .
Je l'ai retrouvée un jour dans ma cave  ,par hasard. Je l'ai récupérée juste avant qu'elle ne rende ses derniers soupirs poussiéreux et miteux .Elle avait été oubliée et maltraitée.


J'ai réussi à l'entreposer dans une boîte digne d'elle , mais je ne la touche plus trop : j'ai l'impression de l'entendre crier  :-" Aïe !"chaque fois  que je pose les mains dessus.
Je l'ai montrée à mes petits- enfants qui m'ont  irrespectueusement ,dit:
-" Qu'est-ce que c'est ce vieux chiffon pourri ? "


Je leur ai expliqué  mais ils n'ont pas eu l'air convaincu , et m'ont sans doute crue atteinte de sénilité précoce.
Tant pis, je la garderai encore jusqu'à ce qu'elle tombe en poussière: après tout , c'est le témoin d'une époque révolue une antiquité , quoi !

 

PS :Qui a dit que moi aussi , je suis une antiquité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 09:02

Lilousoleil , à la barre des "Croqueurs de mots " nous  propose le défi suivant

"Un homme ou une femme reçoit un cadeau, un colis, une lettre … il peut lui plaire ou pas… il peut lui être destiné ou pas…
À vous de raconter, de broder, d’inventer, d’imaginer ;  à chacun son histoire même la plus abrancabrantesque."

 

 Défi n°135 :Je n'ai pas fumé la moquette !

Le facteur est passé  et il m'a laissé un  colis !  En ce moment, j'en reçois souvent . Je résiste, je résiste, il faut attendre le 24 au soir pour les ouvrir, j'ai promis . Croix de bois , croix de fer ...

Mais pour celui-là,on ne m'a rien demandé.  Il est en plus  . Je ne peux résister; je l'ouvre .


Etrange, c'est du bicarbonate, du moins, cela en a l'odeur.

Un bon kilo de bicarbonate . Mais qui peut m'envoyer du bicarbonate ? C'est une mauvaise blague ? Je plonge la main dans le tas, en espérant trouver le vrai cadeau .

Rien, et en plus ,la "poussière " me fait tousser . Je vais téléphoner à chacun de mes enfants pour leur demander, si c'est l'un d'eux qui m'a fait une blague .

Mais où est le téléphone ? Ah! Le voilà;C'est bizarre,il me semble qu'il est tordu et qu'il est devenu rose .


-Allo Eric ?

C'est toi qui m'a envoyé du bicarbonate ?  Je ne souffre pas de l'estomac pourtant !Pourquoi je tousse ?" C'est la poussière . Non ? ce n'est pas toi ? Tu habites toujours la France ? Ben, on ne sait jamais !A plus tard! Je poursuis ma quête, mon enquête , je en sais plus.


- Allo Pat ?  Tu m'as envoyé du bicarbonate ? Ou du sucre en poudre ?  Comment ça ,j'ai fumé la moquette? Quelle moquette? Il n'y a pas de moquette à la maison ! Hi !Hi! Pourquoi je tousse ? C'est la poudre ! Bon, je vais demander à ta soeur. Embrasse  Lilo et Micie ? Comment  ? Je dis n'importe quoi ?Ils ne s'appellent pas comme cela les petits ? Ah! Bon ! Je te laisse . J'ai envie de tousser là !


-Allo , Frida ? Hein ? Pourquoi je t'appelle Frida ? Ce n'est pas ton nom ? Toi aussi , tu veux savoir si j'ai fumé de la moquette ? Mais vous m'ennuyez avec votre moquette  ! Il n'y a pas de moquette à la maison !


Je t'explique: j'ai reçu un colis avec du bicarbonate de soude . Si j'ai goûté ? Juste un peu ? Pourquoi, c'est grave ? C'est étonnant, j'ai envie d'en goûter  à nouveau pour voir si ce n'est pas du sucre en poudre .


Mais ne hurle pas  ! La Mafia ? Quoi ? Tu crois que c'est  de la co...CO...de la co ... chut ? Pourquoi chut ? La Mafia  russe ? Tu crois que la Mafia m'a envoyé un colis de ....Mais alors,ils  vont m'envoyer des tueurs pour la récupérer ? Je te laisse , je vais préparer les fusils et les cartouches ,et ... je vais cacher la co...le bicarbonate sous la moquette !  Il n'y a pas de moquette à la maison ? Je cours de ce pas en acheter une. Adieu  peut-être  ! Arrête de hurler ! Non je n'appelle pas la police ; omertà !Et je n'ai pas fumé la moquette , nom d'une pipe de co.. de cocaïne !


(Vous aurez reconnu le clin d'oeil à Fernand Reynaud : 'Allo tonton pourquoi tu tousses ? " pour ce défi  )

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 07:28

"Chat alors!"

C'est le thème du défi des croqueurs de mots

-"Vite , profitons de ce qu'elle n'est pas là pour lui emprunter son stylo ! Ni vu ni connu"

-Quoi?  C'est mon stylo ! Parfaitement  ! Je sais écrire moi aussi !"

Il faudra me passer sur le corps pour me le reprendre ! C'est que j'ai des choses à dire , à écrire moi !D'ailleurs, ce n'est pas parce qu'on  n'a rien à dire ,qu'on doit se taire ! Vous êtes d'accord avec moi ?

Il y  a beaucoup de gens qui n'ont rien à dire , et qui n'arrêtent pas de faire des discours : alors pourquoi, devrais-je me taire ?

Je veux dire, ce que j'ai à dire  et personne ne m'empêchera d'utiliser mon stylo.Je suis un écrivain en devenir .  Et vous voudriez que je rate mon avenir pour une histoire de stylo volé, emprunté.

Vous  doutez  de mon talent ?

Vous n'êtes que des pessimistes invétérés.

Vous allez voir ce que vous allez voir !

Oh! Et puis, pourquoi essayer de vous convaincre ?  Je vais me taire , na  et vous verrez bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:05

 

 

Les "Anthologies Éphémères, " sont des livres qui rassemblent des auteurs et des illustrateurs dans le but d’offrir la réalisation de son rêve à un enfant ou un adolescent gravement malade.

Trois anthologies sont déjà parues depuis mai 2011. Le versement à l’association Rêves de tous les droits d’auteurs et bénéfices générés par ces publications, pour un total de 6300 €, a permis de réaliser quatre de ces rêves.

  Quichottineavec, Azalaïs et Polly ont décidé de préparer une nouvelle anthologie qui s'intitulera le mariage.Les blogueurs (ses) se sont mis au travail pour participer à cette anthologie en écrivant un texte . Chacun est libre de participer même sans blog .

Voici donc ma participation.

 

 

 

Un samedi de mariage

 

Le jour du mariage est enfin arrivé : pas le mien , voyons il y a longtemps que c'est fait ; non, c'est celui de Clément et Marie, un mignon petit couple , comme vous le savez déjà sans doute . Les différents invités ne se sont pas privés de vous le dire et redire .

Si vous avez oublié le nom des mariés, allez donc consulter pour faire un test de mémoire.Alzheimer vous guette peut-être. C'est juste un conseil d'amie.

Moi, je suis Fanfan Linotte : on dit que j'ai des courants d'air dans la tête mais il ne faut pas écouter les mauvaises langues.


Je suis invitée, car , la mariée c'est ma copine . Oui , c'est moi ,la vraie copine. J'ai acheté , pour cette occasion mémorable, oui, mémorable, car le mariage a failli ne pas avoir lieu , une robe, une robe ... ! Je n'en ai jamais eu d'aussi belle, même le jour de mon propre mariage ! Je me demande si celle de la mariée est aussi belle ; c'est Tricotine ,la championne des machines à coudre qui l'a faite , c'est vous dire , si la comparaison est importante .


Bon , j'ai des chaussures différentes ; ce n'est pas de ma faute : c'est le chat qui a joué , avec, et, comme j'étais un peu « à la bourre », je n'ai pas regardé . Je me retrouve avec une chaussure noire et une chaussure rose. Tant pis, les invités croiront que c'est une nouvelle mode qui vient de Corse .


Il y a une ancienne copine du marié , qui a essayé de faire chanter celui-ci en le menaçant de révéler leur ancienne aventure à Marie . J'ai tout entendu. J'étais cachée derrière le paravent, la tête dans mon sac, comme d'habitude , pour essayer de trouver la chanson que je vais chanter au repas de noces.Et le marié était là avec son ex , la suppliant d'avoir pitié de lui. Je n’étais pas la seule à espionner à l’insu de mon plein gré ; il y avait le cousin jaloux , amoureux de la mariée ! Ah ! Il aurait bien voulu remplacer le marié , celui-là !


 Hélas, j'ai éternué ,pire que le souffle d'un cyclone et le paravent leur est tombé sur la tête . Cela a refroidi l'ardeur de l'ex qui est restée aplatie comme une crêpe , et Clément est parti aussi vite qu'une fusée chinoise, d'autant plus que le chien de la mariée est arrivé en aboyant comme un dératé.


 Laissant le cousin jaloux se dépatouiller avec l’ex, j'ai filé sans demander mon reste , le chien aux trousses  et je suis tombée sur l’oncle Gaston, qui observait avec ses petits yeux malins, tout ce beau monde , appuyé sur sa canne. Ce n'est pas de ma faute si j'ai fait un croche-pied à la canne et si le cousin Gaston  s'est retrouvé sous moi ! C'est à cause du chien de la mariée  .Marie aurait pu le laisser à la niche !


Qu'est- ce qu'il a rouspété (le tonton, pas le chien ) ! Il m'a traitée " d'écervelée, de malapprise , de latérograde "( c'est quoi ça ?) . Vraiment , ce n'est pas de chance : moi qui voulais me le mettre dans la poche , ce vieux croûton, car , entre vous et moi, il paraît qu'il est plein aux as et comme il est presque centenaire ..J'étais prête à le supporter contre la promesse d'un héritage ... Ben oui, quoi , je suis libre maintenant … ! Je crois que c’est mal parti !


Pour me consoler , j'ai décidé l'aller voir du côté des choses qui sentent bon :.Je sentais une odeur de sucre.Je voyais voler des bulles roses .. Je me croyais déjà au paradis … !

C'était Barbe-à -Zaza qui s'exprimait avec beaucoup d'énergie . Je me suis approchée en essayant de ne pas salir ma merveilleuse robe .D'ailleurs, la photographe de service était là pour immortaliser la scène. Je ne sais pas si c'est cela qui a troublé Barba-à Zaza : elle a commencé à envoyer des bulles roses sur tout le monde , des filaments volaient partout et tout à coup, je me suis retrouvée dans un tourbillon rose , complètement enveloppée de sucre . Je crois bien que je ressemblais à une sucette géante ! Impossible de bouger ,même pas mon sac à mains (sinon Barbe-à Zaza en aurait reçu un bon coup sur la tête )!


D'ailleurs , elle a dû m'entendre jurer en corse , tous les jurons que le centenaire du village m'avait appris dans mon enfance. Les jeunes ne savent plus jurer en corse : ils ne connaissent que des jurons modernes . Tout se perd, mes enfants ! Barbe-à-Zaza faisait une drôle de bobine.

Dans l'affolement général et les fous-rires (oui, oui, je vous ai  bien entendus ) les pompiers sont arrivés.Ils m'ont incendiée d'eau , tellement fort - pourtant je ne manifestais pas - que je me suis retrouvée à dix mètres de là , collée à la pièce montée avecl'effigie des mariés sur le nez.

Vous auriez vu la tête de Clément et Marie !


« -Per dingulina », me suis-je dit, là je suis mal. Ils vont encore dire que je mérite bien mon nom ! Mais , je ne suis pas responsable de tout cela, moi, n’est- ce pas ? « 

Maintenant je ne ressemble plus à une sucette géante mais à une glace rose au caramel qu'on aurait oubliée au soleil d'Afrique  .

 Des traînées d'eau rose , coulaient sur ma jolie robe , ma coiffure était pleine de bulles solidifiées .

Et j'ai crié, crié Aline, mais non pas Aline, j’ai crié à perdre haleine , j'ai tempêté ,j'ai pleuré : et tout le monde riait .Le photographe Alrisha mitraillait le spectacle en catimini.Le chien, encore lui , devenu rose aussi, tirait sur ce qu'il restait de ma robe, pour lécher le sucre rose qui dégoulinait lamentablement, avant d'aller s'attaquer aux mollets de Barbe-à- Zaza . Je le soupçonne de n'avoir pas aimé le goût de ma robe sucrée .Je me suis consolée en pensant que j'avais , maintenant une chaussure assortie à ma robe .

Ce qui m'a consolée aussi, c'est que le cousin Gaston, pas rancunier, a pris ma défense et a menacé Barbe –à-Zaza des pires calamités.


Et celle-ci, au lieu de s'excuser, a plié bagage, a repris sa machine infernale , et a filé à l'anglaise ,peut-être en Suisse .. avec l'inspecteur Brod aux trousses ,car ses explications ne l'avaient pas convaincu.

 

Je suis donc allée me changer, pour mettre ma tenue traditionnelle et me préparer à chanter et danser pour les mariés ,avant que le poète chanteur , ne, me vole la vedette ou que le chef de choeur n’attaque en solo son morceau classique .


Zut, où ai-je mis les paroles de ma chanson : "Ogni standa à stu mondu" ? Zut , Zut ? Ce n'est pas le chien qui les aurait mangées  ? Je vais improviser tant pis :ils sont tellement mignons Marie et Clément ;ils me pardonneront. Mais non, j’ai oublié ; c’est « sott’a u tigliolu «  la chanson . Oh ! lala ! Je ne sais plus où j’en suis !

« Au dépourvu te voilà pris
Par l'orage, en quelques secondes
Il faut vivre, tu l'as compris
Vivre chaque instant en ce monde »Tralala… 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 07:37

Une vieille actu qui illustre en partie cette citation "l'argent n'a pas d'odeur "(déjà publiée en 2012

Défi N° 132 : l'argent n'a pas d'odeur

A la banque de France d'Ajaccio, on jette l'argent, non pas par les fenêtres, mais dans les poubelles!
Ils ont bien essayé de garder le secret mais , des employés de cette banque, qui fouillent les poubelles, avec une escorte policière ,  cela ne pouvait passer inaperçu  !
Et ce n'est pas quelques malheureux  billets qui ont été jetés: ce sont 400 billets de 100 euros  ; oui, vous avez bien lu !


40 000 euros jetés à la poubelle !
Que s'est-il passé  ? Personne n'en sait rien, sauf quelques employés de cette banque . Quelqu'un qui a "pété les plombs "? Un employé distrait ?


En attendant, pour les éboueurs, c'était un spectacle réjouissant , de regarder les cols blancs, farfouiller , comme des SDF , à la recherche , non pas de restes de nourriture , mais de beaux billets bien craquants.
Mais , vraiment, il n'y a pas de justice: ils ont réussi l'exploit de retrouver le sac qui contenait les billets, après quelques heures de fouilles dans la décharge municipale de la ville .


Je crains que le responsable de cette bavure ne  se retrouve à la rue , en train de vider les poubelles pour le restant de sa carrière.


L'argent a retrouvé sa place bien au chaud dans les coffres de la banque : il va peut-être parfumer ses copains ?
Mais , l'argent n'a pas d'odeur , n'est- ce pas ?

'est le thème du défi proposé par Dimdamdom  à la barre de "la coquille de noix des croqueurs de mots "

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 06:24

  loto.jpg

Un soir, j'étais rentrée d'un journée , barbante ,harassante , très intéressante, de formation pédagogique: vous savez, celles où  quelques personnes qui n'ont plus aucun contact avec le terrain depuis longtemps, font des discours à n'en plus finir (surtout les messieurs )  sur les meilleures  méthodes pour enseigner .

 

J'avais  des maux de tête  terribles, et je me suis couchée  aussitôt .J'avoue qu'à midi, au restaurant, j'avais mangé une île flottante en perdition .. J'aurais dû m'abstenir .

 

 

Tout à coup, dans mon semi-coma, je vois arriver ma mère   surexcitée , brandissant un ticket du loto

"- J'ai gagné ! J'ai gagné !"

-"Quoi? tu es sûre ? "

-"Oui, je viens de voir le tirage ! "

 

 Non, mon mal de tête n'a pas disparu miraculeusement, mais , je me sentais déjà plus légère ...J'ai demandé à vérifier .

Ma mère jouait régulièrement une fois par semaine et copiait tous les tirages dans un cahier .

J'ai regardé le ticket, j'ai regardé les numéros qui venaient d'être tirés .

Il y avait un souci :

La date du ticket ne correspondait pas à celle du jour .

 

Là, nous sommes redescendues sur terre aussitôt .

Je ne sais pas trop ce que ma mère avait fait, mais apparemment , elle avait tout mélangé .Et elle n'avait pas gagné !

En plus des maux de tête, j'ai failli avoir une crise cardiaque ce soir-là !

 

 

Je voudrais bien gagner au loto, mais comme je ne joue pas souvent, ce n'est pas demain la veille, que je serai millionnaire  ! Et quand je joue, j'oublie de regarder le résultat .

 

 

C'est Martine   , à la barre des croqueurs de mots "qui nous demande de parler des jeux de hasard .

Diplome-du-Futur-gagnant-du-Loto.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 06:42

 

 

Lorsque je vois des enfants dire : "je m'ennuie", l'été  quand ils sont privés de jeux électroniques , j'ai envie de leur donner un coup de pied , bien placé .

Cela ne se fait pas: donc je leur suggère d'aller faire une cabane dans le maquis , comme l'ont fait , des générations d'enfants avant eux.

Avec ma meilleure amie d'enfance, nous lisions beaucoup de livres  illustrés (maintenant on dit" BD") ,qui traitaient d'indiens , de trappeurs et de cow-boys , dans les grandes plaines du far west et du Canada.Cela nous avait  donné l'idée  de construire un wigwam  .Nous n'avions pas de peaux de bisons hélas : c'est une denrée rare dans la maquis corse.

Nous aurions pu les remplacer par des peaux de sanglier . Mais  , étant anti-chasse , déjà, nous avons opté pour des branchages  divers et variés.

Nous avons d'abord, pris en catimini,  Nous avions bien étudié le problème!une hache dans ma cave , une scie ,  une pioche,de la ficelle,  un marteau et des clous.

Nous nous sommes attaquées à la construction , sans hésitation ni crainte. Forcément, avec notre détermination , la cabane serait extraordinaire .

Nous avons réussi à planter quatre piquets  ;nous avons ensuite attachés des bois en travers pour faire le toit . Nous avons déposé et attachés des  branches  par dessus . Nous avons essayé de faire les murs toujours avec des branches . Nous étions très fières de notre construction.

Cela s'est passé sur une bonne semaine .

Enfin, nous avons pu emménager dans notre cabane : nous l' avions auparavant , meublée sommairement en récupérant de vieux "meubles" par ci par là ...

Nous étions les reines du monde, dans notre "chez nous : nous nous imaginions  , non pas dans le maquis , mais là-bas dans les vastes plaines du Tennessee... Il nous semblait même entendre les indiens  et les bisons  pousser des cris  autour de notre cabane .

En vérité, ce n'était que des gens qui parlaient fort et des vaches qui appelaient leur petit. Mais qu'importe . Nous étions loin ....

Hélas,  quelques jours plus tard, la jolie cabane, témoin de notre travail acharné  en plein mois d'août, s'est écroulée sur nos têtes , au cours d'un bel orage .

Adieu, veaux , vaches, bisons et indiens !

Mais nous avons recommencé l'année suivante ! Lorsque je vois aujourd'hui, le lieu où nous faisions notre cabane, je me dis que nous avions beaucoup d'énergie à dépenser  et beaucoup d'insouciance devant le danger !

Te souvenir d'enfance est remonté à la surface , grâce à Lénaïg qui nous demande de parler d'évasion pour ce défi des "croqueurs  de mots.

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 06:05

Enriqueta , qui est à la barre des croqueurs de mots ,nous demande de parler d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ......


La rentrée des classes ayant eu lieu  depuis quelques jours seulement , tout naturellement je vais vous parler du temps antédiluvien , où nous nous servions , de l'encre, des porte-plumes et surtout de la plume "Sergent-Major" .
J'ai fréquenté pas mal l'armée mais je n'ai jamais connu de sergent-major : ce grade a été sûrement inventé  juste pour la plume ...
Combien d'enfants a-t-elle torturé  cette plume ? Combien ont eu des punitions à cause  d'elle ?
Les statistiques ne le disent pas ,mais moi je fais partie de ceux-là !
J'aimais bien la sortir du plumier  pourtant, mais , ensuite  ,c'était la guerre des tranchées.

Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai jamais fait amie-amie  avec la plume "Sergent-Major"  !
Il y avait une incompatibilité d'humeur : lorsque je voulais la faire aller dans un sens , elle allait dans l'autre et paf: une énorme tache d'encre  , que j'essayais d'effacer jursqu'à ce qu'il y ait un trou dans la feuille de papier " Le calligraphe " (Il paraît que c'était la meilleure qualité  , d'après ma mère).
Et qui est- ce qui recevait des coups de baguette sur les doigts ?  Bibi !
Et je vous prie de croire que j'en ai reçu plus que ma part: c'était des sadiques les enseignants à l'époque !


Et les traits : vous avez essayé de tirer un trait avec le porte-plume ? Lorsque j'enlevais la règle, on voyait des traînées d'encre tout le long du trait, et  de plus, le trait avait toujours un petit air penché  . J'ai rarement réussi à tirer un trait droit .
Et qui recevait encore des coups de baguette ? Bibi !


Sans compter les punitions : une page entière de traits à faire sans tache !
Je ne me suis pas beaucoup améliorée depuis ce temps-là: heureusement que le stylo bille est venu me sauver ainsi que des générations d'enfants  avec moi !
Et dire qu'il y a des masos qui font de la calligraphie pour le plaisir ...

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 06:02

Enriqueta , à la barre des "croqueurs de mots" nous demande de parler bibliothèque"

 

SAM_0373.JPG

"J'ai trouvé dans ma bibliothèque", un vieux livre , tout abîmé .
Je l'ai ouvert, et là ,avec cette odeur de renfermé , ce sont les souvenirs d'enfance qui m'ont sauté au visage.
Dans notre petite école du village, qui maintenant a fermé sa porte, faute d'enfants, il y avait un placard.
 Pour moi, c'était le placard aux merveilles : il  renfermait des objets  hétéroclites:  des godets , des encriers ,  un flacon plein d'encre violette  en poudre, oui, en poudre et d'autres petits objets  étranges.
Et surtout, il y avait la bibliothèque , les livres que nous apportait le "bibliobus" , sorte de bibliothèque ambulante (il  existe encore d'ailleurs), qui passait régulièrement au village  .
Lorsque le bibliobus arrivait , c'était la joie :  nous choisissions des livres ,  sous l'oeil vigilant de la "maîtresse" et nous portions nos trésors dan le fameux placard .


C'est là que j'ai découvert Tintin ", Alexandre Dumas , (Je connais encore par coeur ,le nom de"s trois mousquetaires " ,George Sand, Alphonse Daudet ..Ah! "le petit chose " ! Et beaucoup d'autres écrivains qui ont marqué mon enfance .
L'été , arrivait la nièce de la maîtresse. Par chance, c'était ma meilleure amie: elle aimait les livres autant que moi, sinon plus .
Donc, elle prenait la clé de l'école et nous allions chercher des livres dans le fameux placard , en cachette de sa tante. Nous mettions nos têtes là-dedans et nous choisissions nos livres .
Un jour nous sortons de là, avec nos trésors sous le bras : nous portons les livres chez moi, et nous allons jouer dehors  . Nous rencontrons la maîtresse qui se promène .


-"Qu'est- ce que vous avez sur la tête ? "
-"Heu! Rien ! "
- "Vous êtes allées dans l'école ! "
-"Non, non , pas du tout "
-Et vous avez pris des livres dans le placard !"
Abasourdies, nous nous demandons comment elle peut le savoir  !
-" Vous avez de l'encre violette , sur vos cheveux toutes les deux! "
La fameuse encore en poudre nous avait trahies  !
Nous avons donc avoué  .Heureusement que , sachant combien nous aimions lire, la maîtresse , a été indulgente , et nous a  autorisées à continuer nos incursions dans le placard.
"Ce n'était pas  ma bibliothèque ", mais elle m'a donné  tellement de bonheurs , que je ne peux l'oublier
SAM_0375.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans jeux et défis
commenter cet article