Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 06:59
 Cette semaine ce sera tranquille   car je n'ai pas trop de temp. Dans le cadre du"petit coin de ciel" de Ker Mary, voici un beau ciel bleu  :




Partager cet article

Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 07:40
continuons la visite de l'église de mon village que nous avons commencée, l'autre jour
http://journal-d-une-retraitee.over-blog.com/article-34628935.html


Je me souviens , quand j'étais gamine, lorsqu'on allait à la messe, il y avait un côté pour les hommes et un côté pour les femmes.Al'époque, il y avait des "prie-Dieu" et juste deux bancs au fond de l'église.
Cela faisait un grand remue-ménage, lorsque les  femmes retournaient leur "prie-Dieu", tantôt pour s'asseoir, tantôt pour s'agenouiller;
Chaque prie-Dieu, avait son petit coussin, pour plus de confort.

Les hommes, restaient debout , pour la plupart. Sur le mur devant eux, il y avait une grande pancarte sur laquelle était écrit:"SILENCE"!!
Il faut en déduire, qu"ils discutaient pas mal au lieu d'écouter le curé!!


Le tabernacle: enfants,  nous rêvions de savoir quels mystères se cachaient dans ce lieu fermé à clé ; le curé dissimulait celle-ci sous la nappe de l'autel ! Nous avions ordre de ne pas y toucher sous peine d'aller directement brûler en enfer!!


Le confessionnal : il est vermoulu: le pècheur qui prendrait le risque de voulir de confesser, paierait immédiatement pour ses fautes: il se retrouverait le nez sur la marche, avec des bleus dont la taille pourrait varier en fonction de l'ampleur de ses péchés!!

Le curé ne plaisantait pas à l'époque: quand un enfant de choeur  se laissait distraîre par quelque chose pendant la messe, il recevait "un scaboghju"(une tape   ) derrière la tête qui lui remettait tout de suite les idées en place!!

Une historiette:
Lors d'une messe, le curé prêchait en chaire :
"Repentez-vous .. Il faut être prêt lorsque Dieu vous rappellera à lui: votre vie ne tient qu'à un fil..."
A ces moment-là, un villageois retardataire , entre dans l'église. il avait des chaussures avec des fers (aux talons et aux extrémités  pour retarder l'usure).
Il glisse sur le carrelage et s'étale de tout son long!
Ayant entendu ce qu'était en train de déclamer le curé, et dans le silence qui suit sa spectaculaire chute,il s'écrie, rouge de colère et ...de honte :
-"que le fil se casse!!"
ce qui,exprimé  en  langue corse donne une phrase plus "  percutante"
-" Ch'ellu si rompi u filu!!"


Un banc de l'ancienne école : c'est un rescapé ; il finit sagement sa vie dans l'église !

Bon week end  à tous

Partager cet article

Repost0
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 10:12

Ce matin , je vous emmène visiter l'église de mon village: elle a plus de 400 ans , elle donne des signes de fatigue, le curé ne vient plus que pour les enterrements et ..pour la fête patronale ,le 15 août



Ce jour_là , on promène la statue de Marie d'un bout à l'autre du village


La tradition veut que les  mariées laissent leur bouquet au  pied de la statue


les fonds baptismaux : le haut est très ancien , tout en bois sculpté : la légende dit que ce ouvrage a été fait par un bandit corse qui voulait expier ses péchés


Le détail



Le curé devait s'asseoir là pour méditer sur les vicissitudes de la vie de curé  de campagne!!
Il n'y a pas si longtemps , les gens du village se sont fait traiter de mécréants par un curé en soutane , car les vieilles personnes boudaient celui-ci  pour ses idées nationalistes !!Elles faisaient la grève de la messe!!
 Il a aussi déclaré que nos cantiques étaient ringards ..... (forcément  , mes copines et moi , qui nous dévouons pour chanter pendant la procession , nous en sommes restées aux cantiques de notre première communion!!)
Depuis , nous avons notre curé polonais !
Nous voulons conserver cette tradition qui ,un jour par an, réunit tout le village: croyants et non -croyants  font la procession; les hommes se relaient pour porter la satue dans le village .Ce n'est que lorsque Marie, a réintégré  son autel que le bal  populaire,peut commencer!
(à suivre)

Partager cet article

Repost0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 07:39


Je profite de mon texte pour y insérer des cartes postales  des Marquises où mon mari a passé un année (la Légion a aidé à construire la piste d'aviation)
(Communauté cartes postales du monde de Perfecta http://blog-et-broc.over-blog.fr/

Avant de connaître le confort de l’eau courante à domicile, chaque famille de mon village, devait faire ses provisions d’eau quotidiennes aux fontaines du village, ce qui donnait lieu parfois à des scènes mémorables.
Ces rencontres avec les voisins étaient l’occasion d’apprendre les dernières nouvelles qui allaient de la naissance d’un veau durant la nuit, aux oreillons du petit dernier de la famille, en passant par le mariage de la nièce du frère du cousin du continent

Mais le clou du spectacle c’était quand on rencontrait Tiaré, la tahitienne du village, la femme de Victor.
Tiaré venait de cette belle île de Tahiti: elle avait épousé un militaire de mon village  et s'était adaptée  plus ou moins,à la vie du village.Elle portait toujours une fleur au-dessus de l'oreille , été comme hiver et pour nous , c'était l'exotisme à l'état pur.
Les chemises de son mari étaient toujours assorties à ses robes fleuries.
 Tiaré était une femme sympathique et pittoresque, qui partageait avec son mari … (comment dire ?) …une attirance pour le « houblon ». Sil' on en jugeait par la quantité de canettes qui venaient  mourir dans  la poubelle communale certains jours, ils devaient penser tous les deux que cette « descente » là, était aussi un sport olympique et qu’il y avait un record à battre. Aussi, par mimétisme peut être, ce brave Victor avait le même tour de taille que le tonneau qui figurait sur l’étiquette des bouteilles.

Dans ses bons jours, donc, Tiaré chantait des airs de son pays pendant que son bidon d’eau se remplissait, et, prise dans son élan, elle pouvait aussi esquisser quelques pas de danse. Après Radio Prato(prato c'est mon village) pour les nouvelles, on avait Tahiti TV en couleur et en direct ! Mais la scène ne s’arrêtait pas là car notre vahiné locale était « bâtie » comme une armoire normande, et du chant tahitien on passait ensuite au numéro d’haltérophilie. Lorsque son bidon était plein (50 litres, s’il vous plait), elle le chargeait sur son épaule avec une facilité qui rendait tout le monde admiratif, et elle prenait le chemin du retour en chantonnant, son bidon sur l’épaule.
Loqu'il neigeait, Tiaré mettait sa tenue de danseuse tahitienne  et faisait un spectale à elle toute seule.Ensuite , comme elle s'était réchauffée  avec un peu d'alcool, elle partait à la chasse  à l'homme .Les malheureux qui croisaient sa route y passaient de gré ou de force,  car elle avait une force herculéenne!!
Elle disait en riant que chanter et danser étaient le secret de sa forme, mais on n’a jamais su si son élixir bienfaiteur était le lait de coco de son atoll natal …… dont elle devait se languir la pauvre  ...ou la bière d’Alsace.

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 07:52
 

Hier, j'ai décidé de laisser la voiture à la gare et d'aller à la ville ,Bastia en l'occurence, avec la nouvelle micheline

Car, la veille , j'étais allée en voiture et je n'avais plus envie de recommencer !

Francardo-Bastia par le rail: 70 km environ; nous avons mis une heure et quinze minutes pour arriver.

Je vous conseille de prendre la micheline corse quand vous êtes énervé(e) et que vous avez besoin de souffler un peu !



Il y a l'air conditionné : soit vous vous gelez sur place, soit vous êtes bien : c'est selon le degré de climatisation intérieure du conducteur et du contrôleur.

Nus nous sommes arrêtés deux fois pour laisser à quelques vaches , le temps de se mettre au bord de la voie et de sortir du tunnel sous lequel elles s'abritaient du soleil

Le conducteur connaît apparemment les coins de voie réservés aux vaches , car il ralentit avant d'y arriver!

Les touristes qui remplissent les wagons à cette époque de l'année sont heureux: ils filment tout cela; la micheline a presque autant de vibrations que l'ancienne ; je ne sais pas si leurs vidéos seront de bonne qualité .Quand, il les montreront à leurs amis, ceux-ci vont croire qu'ils avaient exagéré sur le petit muscat du cap corse!


J'ai donc passé la journée pour arriver à Bastia à 11 H 35 et en repartir à 14 H 50!

Quand je pense que Sarko veut faire payer les gens qui utilisent trop leur voiture!!

A-t-il pensé aux gens des villages qui n'ont pas d'autres moyens de transport?

Je vous ai dit plusieurs fois qu'il me faut un âne : j'y pense de plus en plus sérieusement!

Je ne serai pas stressée , je chanterai le long des sentiers , et peut-être, que , si je le dresse bien,il ira à Bastia , plus vite que la micheline!!

 

 

  Les photos sont des vues qu'on a lorsqu'on cahote en micheline

 

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 07:09


Pour la carte du ciel de Ker Mary http://ker-mary.over-blog.com/
,voici le ciel au-dessus de mon village ce matin:




Partager cet article

Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 07:01
Journée marathon: je répondrai dès que je peux à vos coms et je passerai vous faire un coucou, bonne semaine à toutes et tous

Il y a quelques temps,on a trouvé une balle de tennisdans la cour de la prison de Borgo(.En Corse,il y a deux prisons : une à Ajaccio et l'autre à Borgo près de Bastia une pourles sudistes et l'autre pour les nordistes!!)

La prison de Borgo est assez connue pour sesmurs  « passoires »
Mais , que faisait donc une balle de tennis dans la cour de la prison, alors qu'il n'y a pas de court de tennis dans la cour de la prison!!!!?? Vous suivez?
D'éminents spécialistes se sont penchés sur laquestion , tout le week end , au lieu de se pencher sur le bord de leur piscine!!! c'est triste ,n'est-ce pas?? d'ailleurs , je suis sûre que vous les plaignez, connaissant votre bon coeur .
Des questions ont trituré leurs super-neurones:
- » qui a eu assez de force, pour envoyer uneballe de tennis d'un court lointain , dans la cour  de la prison? »
- »les prisonniers jouent-ils au tennis en cachette? Pourtant , en ce moment , nous n'avons pas de personnalités dans la prison!! »
Là, ils étaient pris de court!!Tout à coup, l'un de ces spécialistes a eu une étincelle (deux neurones qui se sont télescopés!!):

- » Ouvrons cette balle suspecte !!
Et sous leurs yeux ébahis, dans la balle de tennis, ils ont vu trois détonateurs thermiques véridique! ( pour plus d'explications allez voir un site du FLNC; ils vous expliqueront comment ça marche) , et deux mèches lentes!!(oui, lentes!! Pourquoi serions-nous pressés?
Les mèches lentes ont été inventées par des corses forcément : on a tout notre temps, nous!!)

Pourquoi deux au lieu de trois? Mystère? Ils étaient peut-être à court de mèches ; ou bien l'un d'eux avendu une mèche pour acheter la balle de tennis?
 (Nous laissons l'explication de ces étrangetés aux super-spécialistes cités plus haut!!)
Pour l'instant on n'en sait pas plus sur ce palpitant feuilleton !!
Mais , je vous donne un conseil d'amie: ne vous promenez pas avec une balle de tennis dans votre poche ou dans votre voiture: vous pourriez finir à la prison deBorgo et être fiché comme un dangereux terroriste!!!
Vous n'avez qu'à jouer au tennis avec des balles de ping-pong!!!Non mais!!!

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 14:39


Pour la carte de France des paysages de Mary,

http://ker-mary.over-blog.com/
 j'ai choisi de montrer une tour génoise qui se trouve sur une petite colline en contrebas de mon village: elle  date de l'occupation des génois ; c'est une des rares à se trouver à l'intérieur des terres; les autres sont au bord de la mer  tout autour de la Corse.
Une partie du film" Colomba" (la dernière version) d'Agnès Jaoui, a été tournée  près de cette tour et le village qu'on voit au loin , de temps en temps, dans le film, c'est le mien .
Cette tour a été consolidée  récemment; on l'a vue dans l'émission "des racines et des ailes ", il y a quelques temps .

Voici ce qu'on avait au village avant-hier avec 36 degrés, dans l'après-midi,
 et le sirocco pendant que le sud de la Corse brûlait (j'habite au centre nord); et cela continue encore


au lieu de ceci:




Partager cet article

Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 23:55

Les jeux d'enfants sont le thème de la semaine chez Dana:

http://la-tribu-de-dana.over-blog.com/
J'ai choisi  une photo qui date de quelques années déjà:  tous les ans pour le 15 août, qui est la fête "patronale" du village, on organise des jeux d'enfants  parmi d'autres festivités;
La traditionnelle course  en sac  reste un des jeux qui remporte toujours le plus de succès: mais on trouve de moins en moins de sacs postaux ou de boulangers en  toile épaisse ! 
 Si on observe bien ce genre de jeu, on y voit:
- l'enfant tricheur, qui court  même avec le sac troué ce qui lui permet d'avoir  au moins un pied sur terre !Celui-là saura s'en sortir dans la vie!
-l'enfant honnête  qui , même avec un sac troué ,essaie de s'entortiller les pieds pour respecter la consigne : celui-là se fera avoir!!
- le têtu: même sur une demi-pied , il arrive au bout,; s'il tombe , si on le pousse,  il se relève, et continue jusqu'au bout : celui-là atteindra  les objectifs qu'il s'est fixé  pour son avenir, et rien ne l'en fera dévier!!
-le pleurnichard: au bout de trois sauts; il  se plaint que le sac n'est pas bien, qu'on le bouscule,  qu'il a chaud , qu'il ne veut pas être le dernier (même s'il ne fait rien pour l'empêcher); on s'apitoie , on l'encourage; c'est un petit malin qui comptera toujours sur une bonne poire pour  s'en sortir!!
-le décontracté: il participe  sans aucune intention de se fatiguer :s'il gagne tant mieux, s'il perd, ce n'est pas grave ! celui-ci sera heureux  dans la vie!!
Il prendra ce qui viendra!
- celui qui veut gagner à tout prix: il démarre avant le signal, pousse ses camarades ,lui ferait bien un "croche-pattes " s'il le pouvait  et conteste le résultat s'il n'est pas le premier : cet enfant ira loin ... peut-être président de la République?


et une vidéo des jeux de l'an dernier  pour ceux qui ont un peu de temps!

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 19:46

Il aimait chanter comme les vieux corses d'avant :
les joutes oratoires en chantant et en versifiant  tout en improvisant  sur un sujet : la politique , les femmes, la chasse, le village:  cela s'appelle le "chiami e rispondi"(l'appel et la réponse): cela se passe entre deux personnes , l'un répondant à l'autre sur le mode humoristique; ce genre de joute peut durer deux jours! ...Le gagnant est celui qui arrive à "clouer  le bec à l'adversaire!"
Cette  sorte de chant  répond à des règles strictes
Les gens qui entendent chanter les corse, ont l'impression que c'est toujours pareil !Mais chaque sorte de chant  a des règles très strictes sur le nombre de pieds du vers, sur le ton  des chanteurs .
S'ils mettent la main sur l'oreille  , ce n'est pas pour le folklore: c'est parce que le son devient différent .
Il lui arrivait d'y passer des nuits entières dans les foires !

 Comme les vieux corses, il savait observer et donner à chacun le surnom qui lui allait juste: en Corse, chaque personne avait un surnom : cela servait aussi à différencier les gens qui avaient souvent le même nom et le même prénomet cela se transmettait dans la famille 
 Comme les balanins (les gens de la Balagne) , il avait de l'humour et  jouait des tours  aux gens!
Je me souviens d'une petite vieille  qui allait vider son pot de chambre  dans une ruine sous notre maison , croyant que personne ne le savait : tout le village était au courant ; elle ne voulait pas user ses toilettes (véridique)
Il la guettait de son balcon avec une casserole pleine d'eau: quand elle arrivait en rasant les murs, il lui vidait la casserole sur la tête!
Elle se mettait à crier, le maudissant , lui  promettant une vengeance terrible! Il était mort de rire sous sa casquette  qu'il ne quittait jamais.
Quand il faisait la sieste, il ne fallait pas faire de bruit: toute la maison chuchotait !!
Il adorait ses enfants  et ses petits-enfants,qui lui en ont fait voir" des vertes et des pas mûres "(rien de terrible quand même ).Mais il ne leur disait jamais qu"ils les aimait; cela ne se faisait pas chez les hommes de sa famille.
Pourtant il manifestait son amour , son affection d'une façon bourrue, mais qui ne trompait personne !

Il était fier de chaque réussite de ses enfants , il adorait sa femme; un vrai gosse quand elle était malade ; et pourtant , quelquefois il rouspétait quand il avait bu un petit coup de trop avec les copains!:(les jours où il allait encaisser sa retraite de gendarme); mais ensuite il donnait tout l'argent à sa femme!
-" tu as mis du poivre dans la soupe! "disait-il à ma mère  (car il éternuait sans arrêt: l'effet du vin?)ce qui nous faisait bien rire!!  
Le jour où il a disparu, les fêtes de famille n'étaient plus les mêmes ; il nous manquait ses chants .Mais on a gardé la tradition de chanter corse ,   quand on fait le grand repas du 15 août , en souvenir de lui .
C'était mon père

Sa chanson préférée : Frederi!


Partager cet article

Repost0