Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 11:15
Pour le prénom du mercredi  chez Bigornette :
http://le.bigorneau.over-blog.fr/

voici AYMARD

Aymard est en pétard:
Sa belle est en retard!
 Cette bombe sexuelle
A mis son coeur en rondelles !
Sa plastique  irréprochable
A rendu Aymard vulnérable.
 Elle a allumé une mèche
Qui a ouvert une brèche
Dans son coeur  en ruines
Il a souvent  mauvaise mine !
Il faut dire que cet amour exclusif
A posé dans son âme des  explosifs!
La voir, est comme un détonateur.
Aymard rêve d'attentat  à la pudeur:
Sauter sur sa belle , il en rêve,
Sortir son pistolet , il en crève!
La belle a des yeux révolver
Et le prend pour un loser!
Aymard a la détente facile
Mais l'amour le rend futile!
Il rêver de l'emmener à Grenade
Pour lui porter l'estocade
Après une nuit romantique et bleue
Faire un grand boum à deux !
Mais ...voilà la jolie cane qui s'avance
Se dandinant avec une belle arrogance
Aymard, le canard en est tout chose:
-"Va-t-elle m'accepter si j'ose?"




Le 11 novembre , jour de la St-Martin ,  il existe une coutume dans certains villages corses:
les enfants vont de maison en maison , souhaiter une bonne St Martin .
Les gens , en remerciement, leur donne des fruits secs: noix, châtaignes, noisettes  ...

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 23:00
j'ai participé au duel N°5 chez Carambaole ; il s'agissait d'écrire un texte en associant deux images et en insétrant dans le texte des mots imposés (en bleu)

http://www.point-d-interrogation.be/
 
 

CARAVANE

Marche pauvre homme , vers ton destin
Vers des horizons mouvants et incertains
Va , pensif, le pas lourd ,le dos courbé
Tirant des bêtes de somme , au pas résigné.
Marche , dans le sable aux dunes mouvantes
Que le vent emporte en toupies tourbillonnantes
Troublant la sage ordonnance de la caravane
Qui chemine doucement pareille à une liane.
Ondoyante , et silencieuse celle-ci avance
Faisant avec le désert, une sûre alliance
La lune , les yeux mi-clos se prépare
Plongée dans ses réflexions, elle s'effare:
- Qui pousse ces hommes ?Quelles traces
Suivent-ils indéfiniment dans cet espace?
Depuis la nuit des temps, le désert les attire! »
Et le désert les prend , et la caravane s'étire
Petits riens dans l'infini de l'immensité
Mais ce soir la lune a un sourire de pitié
Elle va sécher leur sueur , leur fatigue ,alléger
Pour qu'ils soient prêts demain ,à continuer


Partager cet article

Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 19:07

Le dernier thème de la semaine chez Dana  etpour Dana, puisqu'elle a décidé de mettre les voiles
http://la-tribu-de-dana.over-blog.com/




  Sur les blogs, une flotille de bateaux flotte
Avec sur chaque mât, le drapeau de Dana.
Tous ces bateaux que le vent emporte
Contiennent les souvenirs qu'elle se créa.
Les soutes sont pleines , où qu'elle aille
Elle ne manquera pas de victuailles:
Photos, poèmes , histoires, anecdotes
Rien ne manquera à notre petite pote .
Je te dis :" va sans hésiter , vers ton destin
Je te souhaite plein de bonheurs sur le chemin..





Partager cet article

Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 12:31


Venceslas

Eh! bien !Mon petit  Venceslas?
Ne devrais-tu pas être en classe?
Que fais-tu à toujours lambiner
Le nez en l'air et les yeux levés?
Comment? tu cherches l'oiseau bleu?
Mais mon enfant c'est aventureux!
Ne sais-tu pas que d'autres avant toi
L'ont cherché par le monde autrefois?
Demande  donc à Eddy Constantine
Il te dira qu'il n'est pas sur la colline
L'oiseau bleu , mon cher Venceslas 
 Est peut-être sur les bancs de la  classe?
Il  faut essayer  d'ouvrir la fenêtre
Et tu le verras entrer peut-être,
Venir se blottir dans ton coeur
Le coeur d'en enfant rêveur
Où pourrait-il être mieux d'ailleurs?

C'était le prénom du mercredi chez "Bigornette"
http://le.bigorneau.over-blog.fr/

Et  l'homme et l'enfant :

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 18:22
Pour la communauté de Brunô: "les croqueurs de mots"
 http://lencredesmots.over-blog.com/


Cette semaine le   défi est: écrire un texte avec le maximum de mots qui commencent par la lettre "S"

 Ce défi  m'a rendue sérieuse  comme un pape qui fait une bulle : voici mon texte  : préparez les mouchoirs !

Le sablier  coule, savoir  saisir
Le sable passé , souffrances , soupirs
Mais souvent, sourires , souvenirs

Sensation sombre, sanate inachevée
Sillons de vie sur un soi  usé 
 Sens  en sourdine  , sous soif soupirée.


Sente descendante , sans souci de  retour
Sentier sine die , sans  sortie de secours
Sous le sablier , pas d'ultime recours

Sablier du  temps, sablier  assassin
Solde en sisal , ce qui fut satin
Songes sénescents,  sentiments incertains

Jadis,  sarabande, , puis seul(e) avec soi 
Et le silence  sourd, s'insinue , sournois
Sur les sages  souvenirs  saveur sépia

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 09:19
  Ces quelques-jours ,je ne suis pas sûre de pouvoir répondre aux commentaires que vous  avez la gentillesse de me laisser , je les lis attentivement  et j'apprécie beaucoup. Je vous  en remercie .
Mais comme je n'ai pas mon ordi, je ne peux pas squatter en permanence celui dema fille.
Et puis , je "profite" de partager ces quelques jours avec ma famille .

Le prénom du mercredi chez Bigornette: http://le.bigorneau.over-blog.fr/

est:  Bertille:
Donc , voici Bertille

En passant par Vizille
J'ai aperçu Bertille
Je l'ai reconnue à ses écoutilles
A son drôle de regard en vrille
Et à sa démarche en godille.
Elle ramassait des myrtilles
A l'aide d'une faucille
Tout en faisant des trilles.
Le grand drame de Bertille
C'est d'être restée fille
Elle rêve d'un hidalgo de Séville,
Qui lui offrirait des jonquilles
L'emmènerait danser le quadrille,
Et lui mettrait une banderille
Dans son coeur en guenilles.
Ou bien danser la séguedille
En lui offrant une mantille.
Elle en a l'oeil qui pétille
Et tout le corps qui frétille!
Mais ,en attendant cette brindille
De bonheur ,qui déjà l'émoustille,
Cette brave Bertille
Cueille des myrtilles
Sur la route de Vizille .


Image and video hosting by TinyPic

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 06:28

Le prénom du mercredi cette semaine chez Bigornette est: Fulbert (http://le.bigorneau.over-blog.fr/)

Fulbert!


Fulbert, Fulbert voyons très cher

N'oubliez pas les bonnes manières!

Que font vos mains sur ma taille,

Dans vos yeux,cet air canaille..?

Votre moustache me chatouille

Mon lobe,vos dents machouillent .

Voilà mes défenses qui fondent

Il faut pourtant que je vous gronde!

Je ne suis qu'une fleur fragile

Effeuillée par vos mains habiles.

Ayez pitié de mes faiblesses

Ah ! coquin! Mais vos caresses

S'insinuent dans mes longs jupons!

Ah! Pitié, je sens que je fonds!

Je suis dans un état second.

Votre bouche veut m'embrasser

Non, je refuse un seul baiser!

Fulbert, quoi ? Mais vous faiblissez?

Allons, mon ami, viens me troussez!!




 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:44

 

Le prénom du mercredi chez Bigornette  http://le.bigorneau.over-blog.fr/

:Zita

(Parodie de Mirza: je sais j'ai choisi la facilité!)


Connaissez-vous Zita oh lala la lala

Connaissez-vous Zita, oh! lalalalala

Connaissez-vous Zita?

Moi, non, je ne la connais pas!


Où est donc passée Zita ?

Je la cherche partout

Où est donc passée Zita ?

C'est pas sympa du tout

Me faire courir comme ça

C'est elle qui a pris mon cabas!!


Et moi je crie partout

- »Veux-tu venir ici!

Rends -moi donc mon cabas

Oui c'est toi qui l'as pris

C'est toi qui a mon cabas!!

oh! Oui les gens me l'ont dit


Avez-vous vu Zita?Oh! lalalalala!

Où est donc passée Zita

avec mon beau cabas !

Avez-vous vu Zita?

Mais elle ressemble à quoi?

Avez-vous vu Zita?

Ca y est, je vois mon cabas!!


C'est bien la dernière fois,

Que je pose mon cabas

C'est bien la dernière fois

Pour prendre du chocolat

C'est bien la dernière fois!

Oh! la gourmandise me perdra!!


Je vois mon cabas!

Au bras de Zita

Je vois mon cabas

Elle ne le lâche pas!

-"Oh! là!Rends-moi mon cabas

Oh! oui! Satanée Zita!!


Et ne recommence pas!!



Partager cet article

Repost0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 06:37

C'est le prénom du mercredi chez Bigornette : Blaise

http://le.bigorneau.over-blog.fr/

(histoire vraie)


Il était là notre ami Blaise

 Arrivé de son Afrique natale

Il n'était pas très à l'aise

Dans ce climat hivernal


Il avait froid le gentil Blaise

Il avait mal à son soleil

A la chaleur des nuits de braise

Et son coeur était en sommeil


Il souriait le brave Blaise

Car ses amis lui tenaient chaud

Ses mains d'or maniaient la glaise

Et créaient de vrais joyaux


Il rêvait l'artiste Blaise

Et sous ses doigts de magicien

Naissaient des femmes togolaises

Des statues , des objets ,des riens


Il est reparti notre ami Blaise

Avec des larmes plein les yeux

De souvenirs à Dieu ne plaise

De guitare et de chants joyeux!


Il reviendra le joyeux Blaise

Car jamais, la Corse, il n'oubliera

Pour les veillées , on a gardé sa chaise

Si son pays lui donne un visa.

.

 

C'est un jeune africain qui sculpte des merveilles avec la terre ; il était venu travailler pour 6 mois , dans le centre des arts du feu "Prumitei" de Francardo, près de chez moi  . Son pays ne l' a pas laissé partir cete année  et ensuite c'est la France qui lui a refusé un visa .Il trouvait qu'il faisait froid  ici l'hiver!

 

 

 

 

Voici quelques-unes de ses oeuvres

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 05:58

Pour le prénom du mercredi chez Bigornette: http://le.bigorneau.over-blog.fr/

 

Léonce


Elle naquit dans les ronces

A cause de son papa

, On l'appela Léonce

Elle ne s 'en remit pas!!


Son père était nomade

Il aimait trop le soda,calva

Et dans une roucoulade

Léonce , il enfanta


Sa mère était poète

Adepte de Bouddha ,

Tout en lisant Li Baï

De Léonce elle accoucha


Quand on appelait Léonce

Elle ne répondait pas ,

Elle disait : »Non! Léonce,

je ne m'appelle pas ! »


Elle marchait en quinconce

Avouez que c'est délicat

De s 'appeler Léonce

Sans savoir marcher droit!


Elle rencontra un nonce

Qui pour elle se damna!

Ils roulèrent dans les ronces

Et connurent le Nirvana


Si vous voyez des ronces

Ne vous arrêtez pas

Il y a sans doute Léonce

Qui vous attend là-bas!

 




 

Partager cet article

Repost0