Présentation

  • : Le blog de fanfan
  • Le blog de fanfan
  • : Surtout l'humour!! Raconter avec humour ma vie quotidienne et le reste ; le plaisir d'écrire poésie, photos ; divers et ma Corse
  • Contact

Recherche

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 05:43
Elle s'appelle Nicole

Elle s'appelle Nicole et elle est d'origine italienne.

C'est une petite dame qui semble plus vieille que son âge : la pauvreté résiste à toutes les crèmes anti-rides .

Nous étions assis au soleil en train de terminer notre repas sur la place st Nicolas de Bastia .Bien habillée, toute propre, elle passait à chaque table , demander 5O centimes ; même pas un euro , juste 50 centimes avec l'air de s'excuser de nous déranger.

Nous lui avons demandé ce qu'elle allait faire avec cet argent.

Elle nous a expliqué que ,lorsqu'elle a tout payé, son loyer, son EDF .il lui reste 20 euros pour le mois, et donc , c'était pour s'acheter à manger.Elle nous a racontéqu'elle avait été employée de maison . Elle avait une petite retraite.

Après lui avoir donné un peu plus que 50 centimes , nous lui avons proposé de s'asseoir un moment , et demandé si elle voulait manger quelque chose.

Elle a vu deux galettes de fromage sur la table.Elle a dit :

-" Je mangerais volontiers ces galettes " d'un petit air timide.

Elle a donc mangé les galettes . Elle ne voulait pas autre chose. Mais lorsque mon ami lui a proposé de prendre un dessert , elle ses yeux se sont illuminés et elle s'est écriée:

-"Oh! Oui! Une mousse au chocolat "

Hélas, plus de mousse au chocolat ;mais elle a eu une crème brûlée . Son air heureux faisait plaisir à voir .

Elle est partie toute contente. Et cette gentille Nicole a ensoleillé notre journée .

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma Corse
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 08:51

Deux grosses pannes d'électricité en quelques jours : 7heures et 9 heures .Vous n'étiez pas au courant ? . Cela ne m'étonne pas !

il y a la mer entre vous et nous . Nous n'avons pas les mêmes valeurs installations .

Le personnel d'EDF a mis pourtant toute son énergie à essayer de réparer les lignes ,mais le vent était plus fort.

Mais la tension des mécontents n'est pas encore retombée , d'autant plus que, dans nos montagnes, les installations datent de l'après- guerre . Donc, dorénavant, chaque fois qu'un oiseau fait pipi sur un fil, ou chaque fois qu'un flocon de neige a la mauvaise idée de se poser dessus, c'est la panne assurée.

Hier, donc, je suis partie à la ville, acheter une lampe à gaz et quelques bougies (je ne vais pas les voler à l'église ,chaque fois, tout de même ). Lorsque je suis arrivée à la maison ,la lumière s'est allumée :je crois que c'est parce que j'étais survoltée ! Cela a agit sur le compteur et s'est propagé sur les lignes .

Quoi ? Mais non, je ne me suis pas électrocutée !Pourquoi ?

Le vent n'a pas dit son dernier mot; alors nous ne lui opposons aucune résistance pour qu'il nous oublie ,mais je ne sais pas si cela suffira . Mais il y a de l'électricité dans l'air ;;

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma Corse
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 09:14

Une histoire vraie de solidarité :

Corse-matin du 15 janvier:

 

"C'était la semaine dernière. À l'aéroport Napoléon-Bonaparte. Une histoire non pas de vols annulés ou retardés et de passagers ulcérés. Ou même d'un mouvement de grève impromptu. Non, pas du tout.

 

C'est tout « simplement » l'histoire d'une jeune femme d'origine portugaise complètement abandonnée dans le hall de l'aérogare ajaccien… Sans argent, sans billet, sans valise. Avec elle, juste des sacs en plastique et quelques vêtements à l'intérieur.

 

Elle ne parle pas le français. Encore moins l'anglais. Elle erre. Les yeux hagards. Perdue. Dans ce lieu où tout le monde se croise sans se parler, comme c'est le cas dans des milliers d'aéroports du monde entier, la jeune femme va pourtant trouver des cœurs. Des voix. Des mains tendues.

 

Ainsi, des personnnels de l'aéroport sont étonnés de sa présence. Et vont vers elle. Ne parlant pas notre langue, le dialogue est difficile. Pourtant, très vite, ils se rendent compte que la situation est loin d'être banale. Que derrière ce visage anonyme étranger se cache une vraie détresse. Mais aussi de la peur…

 

Ces personnels n'hésitent pas : ils appellent les personnes qu'ils connaissent parlant le portugais. À travers un simple mobile, les paroles fusent. La jeune femme, visiblement sous le choc, s'exprime avec ces gens qui comprennent sa langue. Rapidement, la vérité est connue.

 

« C'est une histoire terrible. Elle vivait au Portugal. Elle a rencontré un homme, lui aussi Portugais qui l'a convaincue de quitter son pays pour partir avec lui, travailler dans son hôtel en Corse. Elle a eu confiance car c'était le frère d'une amie à elle. Mais en arrivant à Ajaccio, il n'y avait pas d'hôtel. Juste une simple masure très sale… »,raconte un de ces agents.

 

Chaîne de solidarité

 

La suite ? Elle est floue. L'homme visiblement veut « profiter » de cette proie. Elle refuse. La « séquestration » a, semble-t-il, duré deux ou trois jours. Excédé, l'individu décide alors de laisser à l'aéroport d'Ajaccio, sa victime. Sans rien ou presque. Étant venue d'abord en voiture en France, puis ensuite en bateau jusqu'en Corse, la jeune femme est encore plus perdue dans ce hall d'aéroport qu'elle n'a jamais vu de sa vie.

 

Sonnés par cette histoire, les personnels s'organisent. Ils décident alors, ensemble, de lui payer un billet retour. De lui trouver un bagage pour y ranger ses vêtements. De l'héberger pour la nuit. Car le seul vol disponible est le lendemain. Entre-temps, grâce aux amis parlant portugais, la jeune femme donne le nom d'un de ses cousins vivant au Portugal. Rapidement contacté, il accepte tout naturellement de prendre en charge le retour de sa cousine.

 

La jeune femme dont on ignore le nom et le prénom, mais qu'on appellera Belle, réussira à partir via Paris pour son pays d'origine.

 

Des agents Air France, qui recevront un SMS, quelques heures plus tard de remerciements. Où il est question d'honneur retrouvé, de Dieu qui a su la guider vers eux…

 

Des personnels à qui on tire notre chapeau. Car grâce à eux, c'est un peu de soleil, de solidarité et de tendresse dans un monde de brutes qui est apparu en ce jour de janvier 2015. Un jour pas tout à fait comme les autres…"

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 11:44

SAM_1610.JPG

 

 

La crèche de l'église du village

Jpoyeux Noël à vous tous et aux oubliés de la terre et du ciel

 

SAM_1608.JPG

Et le feu traditionnel

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 20:04

 

geranium.jpg

Je vais vous raconter la triste fin d'un géranium qui n'avait rien demandé à personne .


Il fleurissait   sous le  chaud doux soleil d'un automne corse,   ne craignant plus les coups de chaleur de l'été .
Il grandissait joyeusement,   agitant ses feuilles bien vertes ,pour saluer ceux qui l'admiraient . (C'est reconnaissant un géranium , même si on oublie de l'arroser ; je parle en connaissance de cause )


Le 11 novembre , il se dressait  fièrement, sur sa tige, bien décidé à fêter dignement les 100 ans de  la Grande Guerre.
Tout à coup , c'est le drame  :il sent un liquide clair qui lui tombe sur la tête . Il croit d'abord que c'est sa propriétaire qui a pensé à lui,  malgré le repas arrosé qui se tient  tout près de là et auquel elle participe.
Il se dit:
-" Chic, j'avais soif, elle  me désaltère !"
Puis aussitôt après :
-"Elle a un goût étrange, cette eau ... Hic.. très étrange , mais pas mauvais , hic , très très étrange . Je dirai même plus:  étrange est le goût de... hic...cette eau ... "


Effectivement, comme vous l'avez compris (du moins je je suppose, sinon allez boire un petit verre  d'eau de vie et vous comprendrez aussitôt ). Ce n'était pas de l'eau  mais de l'eau de vie , que le géranium avait reçu sur la tête.
J'explique: à la fin du repas arrosé, il restait quelques bouteilles d'eau  à moitié vides. La propriétaire du géranium a voulu vider les bouteilles   avant de les mettre à la poubelle.
 Il restait une bouteille en verre que le maire avait apportée : eau de Zilia"(c'est une source qui vend des bouteilles d'eau minérale) .
Donc elle a décidé de ne pas gaspiller de la si bonne eau et hop , sur le géranium!
Le maire  cherchait sa bouteille en traitant les hommes d'ivrognes . Pour une fois (...), ils étaient innocents : c'est le géranium qui avait tout bu  .


Et il a fait un coma éthylique! Paix à son âme !

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 09:58

BastiaTogaCorseTempeteTDR.jpg

 

Nous commençons à refaire surface après les pluies diluviennes : Pas d'inondation dans mon village haut perché mais difficultés sur les routes.nous nous plaignions de la sécheresse ; nous avons été servis .

Rouler dans un lac, c'est  assez étrange: on rêve un instant  d'avoir la voiture de James Bond ,pour ne pas se retrouver en panne sèche , car si celle-ci s'arrête, il vaut mieux ne pas sortir de  l'auto . J'étais partie dans la vallée mais je suis vite retournée sur ma montagne  en attendant des  jours meilleurs !

D'autant plus que l'orage me poursuivait , oui, absolument. Lorsque je me suis arrêtée, la foudre est tombée et tous les magasins aux alentours se sont retrouvés dans le noir .

 

J'espère que votre week end sera ensoleillé .D'ailleurs, je l'espère pour nous aussi mais c'est mal parti.

Toujours pressée, je repars ...Mais comme dit mon fils:

-"Dans deux minutes, tu es de retour  car tu auras oublié quelque chose "! Ah! Ces enfants ! Tous des ingrats

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 06:21

Je vous rappelle régulièrement l'adresse de mon blog identique car je vais laisser OB dès qu'il me mettra d'office sur la nouvelle plateforme

 

http://journal-d-une-retraitee.eklablog.com/

 

 

C'est bizarre; je m'aperçois que le prénom du mercredi  Horace ,n'a pas paru sur mon blog d'OB : si vous le voyez dans quelques jours , ne soyez pas étonnés!

 

 

SAM_1226.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Il y a beaucoup de chênes autour du village, donc très peu de couleurs automnales

 

SAM_1138.JPG

 

Les maisons sont collées les unes aux autres, pour se réchauffer l'hiver

 

SAM_1225.JPG

Il me va bien ce chapeau ? Telle que vous me voyez,  je suis un peu fâchée : J'ai perdu mes copines, les 2 limaces  !

Ma maîtresse les a surprises, en flagrant délit de vol de croquettes et elle les a impitoyablement chassées de la maison . J'avais juré de ne pas trahir leur cachette ;pourtant , toute la maison avait été remuée pour les trouver . Je leur avais dit de  ne pas traîner après 5heures du matin ...Elles n'ont pas écouté  et voilà le résultat: maintenant , je suis seule  !

divers3-7999.JPG

 

Ma maîtresse a tricoté des trucs bizarres ,qui paraît-il sont des chaussons : j'espère qu'elle ne va pas m'en tricoter ! Vous m'imaginez avec ça aux pieds ? Je serais la risée de tous les chats du village  !

Ne lui répétez pas que, ce  je vous  dis ": ils sont trop grands pour elle et elle cherche une victime  pour les porter !"

 

 

Je vous souhaite un bon week end avec un aussi beau et chaud soleil que chez nous

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 15:14

 



 Un jeune homme est parti faire la guerre et n'est jamais revenu :il ne reste que son portrait sur le mur

 

 Paroles corses et traduction

O cusi bellu ghjuvanottu, ch'hè partutu à u fiore di l’età

Hè partutu eramu in diciottu, cun prumessa di riturnà

Aghju ind’è l’arechja a scarpata, di u suldatu chì si ne và

U vecu fallà per a chjappata, dicendu « o Marì ùn ti ne fà ! »

 

U ritrattu nantu a muraglia, hè una vera calamità

Stringhje u core cum’è a tenaglia, di quella ch’ùn si pò scurdà

Cusì dice a vechja Maria, quand’ella si mette à pensà

A u sullatu d’infanteria, inquadratu tant’anni fà

 

Eo mi ricordu una sera, m’hà dettu pigliendu u caffè

Un vole finisce sta guerra, prestu credu tuccarà à mè

E allora m’hà fattu sposa, pocu tempu vogliu vene à dì

U tempu di lascià una cosa, chì dica ch’ellu hè statu quì

 

Hè ingrandatu a nostra figliola, senza cunnosce u so Babbà

Di u ritrattu nantu a cumoda, ùn si ne pò arricurdà

Se tu voli un santu destinu, per i to figlioli o Ghjesù

A tenuta di u pannu turchinu, fà ch’ell’ùn si veg

a mai più

 

E dipoi a vechja Maria, u mandile ùn lu si caccia più

Se i zitelli à chjamanu zia, dannu un fiore di ghjuventù

 

 

 

 

Qu'il était beau le jeune homme  qui a disparu à la fleur de l'âge

Il est parti , nous étions en 18 avec la promesse de revenir

J'ai dans l'oreille le pas du soldat qui s'en va

Je le vois descendre par la ruelle  disant ": ô Marie ne t'en fais pas "

Refrain

Le portrait sur le mur, est une vraie "calamité"

Il serre le coeur  comme une tenaille

De celle  qu'on ne peut oublier .

Ainsi parle la vieille Marie  quand elle se met à penser

Au soldat d'infanterie  encadré, il y a tant d'années.

 

Je me souviens un soir il m'a dit  en prenant le café

Cette guerre ne veut pas finir

bientôt, je crois que ce sera mon tour

Et alors, il m'a épousé  très vite je veux dire

Le temps de laisser quelque chose

Qui dit qu'il a été ici

Refrain

 

Notre fille a grandi  sans connaître son papa

Du portrait sur la commode,  elle ne peut s'en rappeler.

Si tu veux un saint destin  pour tes enfants ô Jésus

Le tenue de tissu bleu ,fais qu'on ne la voie jamais plus

 

Et depuis la vieille Marie

N'enlève plus son foulard

Si les enfants l'appellent "tante"*

Ils lui donnent  comme une fleur de jeunesse

 

On appelle "tante" et" oncle", toutes les personnes âgées, dans les villages .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 07:30

Hiermatin, la pluie tant attendue (pas par moi , ni par mon chat ) est arrivée : les escargots, les grenouilles  , les agriculteurs et les éleveurs  ...et les pompiers (ils vont pouvoir se reposer  ) sont contents .

Hier, j'ai aperçu quelques touristes attardés  qui avaient pris quelques coups de soleil: ils resplendissaient comme un panneau d'interdiction !

Eloi, tu ne feras pas la loi !

 

 

 

 

Les touristes , posent parfois de drôles de questions aux corses:

- "Je cherche un bureau de change pour changer mes euros en monnaie locale" .

-Non , nous n'avons pas encore de la monnaie de singe , nous avons des euros nous aussi

-"Il y a beaucoup de sable dans le désert des Agriates ? "

-Oui, il y a du sable (mais pas que ) ,et bientôt nous allons importer des chameaux !

- "Je cherche l'autoroute pour aller en Sardaigne !"(A Bonifacio )

-Il est en construction ,il y a juste un problème de pont !

-"Vous parlez français ? Chic alors !"

- "Nous ne parlons pas encore chinois mais ça viendra !

-Comment vous faites lorsque nous partons ? (nous les touristes )

- Nous prenons le maquis, nous grimpons sur un arbre et nous attendons que vous reveniez. (C'est une aubergiste qui a répondu cela  , d'une façon un peu plus ironique ..)

--"Je suis arrivé à Porto-vèkie (Porto-Vecchio au bord de la mer ) ? "demande un touriste en descendant du train à Corté (centre Corse) : là, je soupçonne un mauvais plaisant de lui avoir fait une blague , car  le train n'arrive pas à Porto-Vecchio .

On pourrait écrire un livre avec tout cela ! On m' a  même demandé un jour, si nous étions noirs (peut-être à cause de la tête de Maure qui orne notre drapeau.)

Mais nous les aimons bien nos touristes

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 19:38

 

divers3-6938.JPG

 

Qu'est- ce que c'est bon ,les feuilles d'un mûrier -platane  !Cela vaut la peine de risquer sa vie  !

 

divers3-7689.JPG

Est- ce bien prudent de traverser lorsqu'elle arrive ?

                        On y va ou on n'y va pas ?

divers3-7690.JPG

 

Allons - y et advienne que pourra  !

 

divers3-7691.JPG

 

Ouf ! Sauvés pour cette fois-ci  !

Allons manger une glace pendant que maman joue les acrobates !

divers3-7641.JPG

 

A plus ...

Partager cet article

Repost 0
Published by fanfan - dans ma corse
commenter cet article